Diffamation alléguée: Reza Uteem réclame Rs 500 000 à Roubina Jadoo-Jaunbocus

Avec le soutien de
Le député du MMM veut, entre autres, que la ministre lui présente des excuses.

Le député du MMM veut, entre autres, que la ministre lui présente des excuses.

Le 17 septembre. C’est la date à laquelle le procès qu’intente Reza Uteem à Roubina Jadoo-Jaunbocus et à une radio privée sera pris sur le fond en cour intermédiaire. Le député du MMM réclame des dommages de Rs 500 000 à la ministre de l’Égalité du genre et ex-Parliamentary Private Secretary (PPS), estimant qu’elle a tenu des propos diffamatoires à son encontre sur les ondes de cette radio privée. 

Dans sa plainte, rédigée par l’avouée Ruwaydah Jaunbacus, Reza Uteem dresse une chronologie des événements. Il explique que le 10 juin 2015, à 22 h 45, il aurait été informé que des affiches illégales étaient placardées dans la circonscription n°2, par des partisans du MSM. Au dire du député du MMM, il s’est rendu sur place, accompagné de Jenito Seedoo, lord-maire d’alors, et deux autres personnes. 

«À notre arrivée, nous avons constaté que ces affiches ne contenaient pas le nom de l’imprimeur ni celui du commissaire de police.» Sur place, poursuit Reza Uteem, se trouvaient Muhadjir Jaunbocus, l’époux de Roubina Jadoo-Jaunbocus, et des bouncers. Ces derniers, allègue-t-il, étaient armés. «Quand j’ai essayé de calmer les choses, ils se sont montrés violents et utilisaient des mots vulgaires», dit Reza Uteem dans sa plainte. Roubina Jadoo-Jaunbocus, ajoute-t-il, serait alors arrivée mais elle n’aurait pas tenté de calmer les choses.

«Suivant cet incident, nous avons donné une déclaration au poste de police de Pope Hennessy et nous nous sommes rendus à l’hôpital.» Le lendemain, souligne Reza Uteem, Roubina Jadoo-Jaunbocus aurait tenu des propos diffamatoires à son encontre sur les ondes d’une radio privée. Elle aurait notamment déclaré qu’il aurait fait preuve de violence.

Ce que récuse Reza Uteem. «Je ne me suis jamais montré violent, ni n’ai-je déchiré les affiches du MSM. Ses propos visent à démontrer que j’ai agressé une femme, une politicienne et une PPS, et que j’ai eu recours à la terreur et à la violence. I didn’t raise my wrist/or fist/hand on defendant n°1», martèle Reza Uteem.

Ce dernier avance avoir porté plainte contre Roubina Jadoo-Jaunbocus et la radio privée, en soumettant une copie de bande sonore. Il estime que les propos diffusés sur ladite radio ont été calculées pour le dénigrer. «Ces actes constituent une faute.»

Ainsi, estimant avoir subi des préjudices en tant que politicien et avocat comptant plus de 20 ans d’expérience, il réclame des dommages de Rs 500 000 à Roubina Jadoo-Jaunbocus. Il demande également à la Cour de lui ordonner, ainsi qu’à la radio privée, de lui présenter des excuses. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires