Sur Messenger: photos et vidéos pornos de Mauriciennes partagées à leur insu

Avec le soutien de
Des photos et vidéos de femmes adultes et mineures circulent dans  ce groupe de discussion sur Messenger.

Des photos et vidéos de femmes adultes et mineures circulent dans  ce groupe de discussion sur Messenger.

Des photos de Mauriciennes en bikini ou dénudées ou même des vidéos de leurs ébats… Toutes partagées à leur insu, sur un groupe de discussion sur l’application Messenger de Facebook. C’est ce qu’a tenu à dénoncer un internaute, mercredi, en contactant l’express.

Sous le couvert de l’anonymat, il a indiqué qu’il ignore comment il fait partie de ce groupe qui contient des images choquantes. C’est lorsqu’il a ouvert son application Messenger qu’il en aurait fait la découverte. 

Nous avons constaté que dans le groupe circulent des photos et vidéos de femmes adultes et mineures. Certaines posant en petite tenue, d’autres complètement nues ou à moitié. Pis, des vidéos contenant des ébats sexuels sont aussi exposées sur ce forum. Selon notre interlocuteur, la majorité des filles ignorent que ces photos et vidéos d’elles sont partagées sur ce groupe, qui comprend 105 membres actuellement.

«Prouesses sexuelles»

Ce groupe a été créé par un homme et selon notre interlocuteur, par la suite, plusieurs personnes ont commencé à partager leurs «prouesses sexuelles» ou des images compromettantes des filles qu’ils fréquentent.  Généralement, ce serait à la suite d’une rencontre avec une femme qu’un membre vient poster des vidéos, tout en envoyant des messages tels que «check sa, mo finn al zoin li». D’autres ont partagé des photos «sexy» de leurs copines.

Des membres sont allés encore plus loin en expliquant qu’ils n’hésiteraient pas à exhiber toute l’anatomie de leur «copine». D’ailleurs, note le dénonciateur, certains d’entre eux cherchent sur les réseaux sociaux des photos de profil des jeunes filles. «Bann séki en bikini, inpé dékolté, zot share sa isi», avance-t-il.

Notre source révèle que dans le groupe de 105 personnes, certains d’entre eux disent qu’il existe d’autres groupes de ce genre. Parmi les échanges dans le groupe, l’on pourrait lire : «É, posté sa lor lot group-la si.»

Une déposition a été faite au poste de police de Terre-Rouge par l’express.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires