Chagos: 23 pays demandent une audition orale devant la Cour internationale de justice

Avec le soutien de
L’archipel des Chagos a été séparé du territoire mauricien en 1965.

L’archipel des Chagos a été séparé du territoire mauricien en 1965.

Trois jours. C’est le temps que devraient durer les auditions orales concernant le dossier Chagos. Celles-ci débutent le 3 septembre devant la Cour internationale de Justice (CIJ). Selon nos informations, 23 pays et l’Union africaine se sont inscrits pour y participer.

La date limite de cette deuxième étape concernant la requête de Maurice à la CIJ pour un avis consultatif sur les effets juridiques de la séparation de l’archipel des Chagos du territoire de Maurice en 1965, était le 15 juin 2018. L’Afrique du Sud, l’Allemagne, le Botswana, le Kenya, l’Argentine, l’Inde, l’Israël ou encore le Brésil comptent parmi les pays inscrits. Les États-Unis et la Grande-Bretagne figurent aussi sur la liste.

«À part ces deux pays, nous espérons que la majorité des nations soutiendra Maurice, comme cela a été le cas lors des soumissions par écrit», dit-on dans les rangs du gouvernement. Déjà, l’on compte sur le soutien total de l’Inde, de l’Union africaine et des nations africaines.

Si une délégation composée de techniciens devrait mettre le cap sur Londres, le 30 juillet, on avance que c’est le ministre mentor qui devrait faire le déplacement pour la CIJ, en septembre. Sir Anerood Jugnauth devrait d’ailleurs y intervenir. «Nous sommes confiants que la majorité des soumissions sera en notre faveur. Les consultations se multiplient à notre niveau», fait-on valoir.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires