Diffamation alléguée: Ashok Subron vole à la rescousse d’Atma Shanto

Avec le soutien de
Atma Shanto avait refusé de s’acquitter des Rs 600 représentant les frais de justice.

  Atma Shanto avait refusé de s’acquitter des Rs 600 représentant les frais de justice.  

Le syndicaliste Atma Shanto ne passera finalement pas les prochains jours en prison. Alors qu’il avait refusé de s’acquitter des frais de justice, Ashok Subron a décidé de le faire à sa place. «Nou finn fer nou dévwar sindikal anver nou koleg», explique-t-il.

Atma Shanto a été traduit devant le magistrat Kevin Moorghen en cour de district de Port-Louis, ce jeudi 28 juin, sous une accusation provisoire de diffamation. Il lui est reproché d’avoir tenu des propos diffamatoires envers un membre de l’Employment Relations Tribunal (ERT).

Bien qu’il ait été libéré sur parole, le magistrat a ordonné à Atma Shanto de signer une reconnaissance de dette de Rs 10 000 et de payer une somme de Rs 600 représentant les frais de justice. Le syndicaliste avait toutefois refusé. Ce qui lui avait valu d’être conduit en cellule, à la prison de Beau-Bassin, jusqu’au 16 juillet.

C’est lors d’une manifestation, à proximité du rond-point de Roche-Bois, en mars, que le syndicaliste aurait proféré des menaces à l’encontre de cet officier de l’ERT.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires