Assassinat de Stacey Henrisson: «Il n’y a pas eu d’identification correcte…»

Avec le soutien de
Jayraj Sookur, le beau-père de la victime, conteste sa condamnation à perpétuité.

Jayraj Sookur, le beau-père de la victime, conteste sa condamnation à perpétuité.

Il n’aurait pas obtenu, dit-il, un procès équitable. C’est l’une des raisons pour laquelle Jayraj Sookur a contesté hier, mercredi 27 juin, en Cour suprême, sa condamnation à perpétuité, soit une peine ne dépassant pas 60 ans, pour l’assassinat de sa belle-fille Stacey Henrisson. Le Full Bench qui a entendu cet appel, composé du chef juge Kheshoe Parsad Matadeen et des juges Nirmala Devat et Rita Teeluck, a mis sa décision en délibéré.

Jayraj Sookur a évoqué trois raisons d’appel. De prime abord, son avocat, Me Avinesh Dayal, a argué que son client n’a pas obtenu un procès équitable. Il demande l’annulation de la condamnation à perpétuité, prononcée contre ce dernier. Me Dayal a soutenu qu’il n’y a pas eu une identification correcte de la victime après le crime.

Selon lui, le juge Benjamin Marie Joseph, qui avait condamné son client, a donné de mauvaises directives aux membres du jury avant de prononcer le jugement. Lui donnant la réplique, Me Kesri Soochit, Senior State Counsel, a argué qu’aucun reproche ne peut être fait contre le juge-président. Ce dernier, selon elle, avait convenablement guidé les membres du jury. Et de rappeler que l’identification de la victime a été convenablement faite.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires