À Camp-de-Masque: une Indienne étranglée par son beau-frère pour un terrain

Avec le soutien de
 
 

Une histoire d’héritage était au cœur de leurs incessantes disputes. Un terrain, plus précisément. Et Arzaad Rojah, un salesman de 52 ans, a fini par agresser mortellement sa belle-soeur, Khushboo Badruddin Sattar- Rojah, 46 ans, mardi soir. La découverte macabre a été faite mercredi matin 27 juin.

C’est l’un des employés de la ressortissante indienne qui a retrouvé son corps sans vie sous un arbre, dans sa cour, à Camp-de-Masque. Arzaad Rojah, qui travaille à son propre compte, a été interpellé. Conduit au bureau de la Criminal Investigation Division (CID) de Flacq et soumis à un interrogatoire serré, il est passé aux aveux.

Il a indiqué aux policiers s’être rendu au domicile de sa belle-soeur, mardi soir. Ils habitent à quelques mètres l’un de l’autre. Une énième dispute a éclaté entre eux à cause de l’héritage familial. Et Arzaad Rojah a fini par tabasser Khushboo Badruddin Sattar-Rojah à coups de poing. Lorsqu’elle est tombée, l’habitant de Boolaky Road a déplacé le corps et l’a placé sous un arbre dans la cour, avant de quitter les lieux.

L’autopsie pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du service médicolégal de la police, a attribué le décès à une compression of the neck. Arzaad Rojah a été traduit devant la justice sous une accusation de meurtre. Le quinquagénaire a été reconduit en cellule jusqu’au 3 juillet.

Khushboo Badruddin Sattar-Rojah vivait seule depuis le décès de son époux, il y a un an. Elle s’était lancée dans l’entrepreneuriat et était engagée dans la distribution de bouteilles de vinaigre et avait quelques employés.

La ressortissante indienne avait refait sa vie après le décès de son époux. Elle devait se marier avec David Sham, un habitant de la capitale. Le couple attendait l’arrivée de la mère de la quadragénaire pour fixer la date de leur mariage.

Encore sous le choc, David Sham, qui a travaillé en Europe pendant 40 ans, raconte qu’à maintes reprises, il avait demandé à sa fiancée de venir vivre avec lui. «Komié fwa mo’nn dir li vinn res kot mwa lakaz, dan Porlwi. Évit tou sa bann problem ki éna isi la. Mé li pa lé. Dan Lérop, ou pa gagn drwa fors enn madam. Mo ankor éna sa dan mo latet.»

L’enquête est menée par l’inspecteur Oomeer, la Woman Inspector Ramkissoon et la police de Camp-de- Masque, sous la supervision de l’assistant surintendant de police Moosbally et la CID de Flacq, dirigée par le chef inspecteur Seedheeyan sous la supervision de l’assistant commissaire de police Hangsraj, Divisional Commander Eastern.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires