Il y a 27 ans: ouverture du nouveau Centre Dr Idrice Goomany

Avec le soutien de

Le 27 juin 1991, les volontaires du Centre Dr Idrice Goomany, à Plaine-Verte, actif ans le combat contre la toxicomanie depuis 1986 franchissent un palier dans leur action. Ils accèdent au nouveau bâtiment d’un étage construit, pour eux, par les autorités. Les travaux sont financés par le Trust Fund for the Rehabilitation of Drug Addicts, présidé par Pierre Dinan et qui fonctionne sous l’égide du ministère de la Sécurité sociale.

Jusqu’à cette date, le groupe de travailleurs sociaux œuvraient auprès des toxicomanes qu’ils recevaient dans le Centre municipal Dr Idrice Goomany, situé au Jardin de la Plaine-Verte. Le groupe s’est constitué en 1986, après concertation avec Cassam Uteem, alors Lord maire de la capitale. Parmi les jeunes bouleversés par les ravages que faisait la consommation des drogues dans la région portlouisienne, on retrouvait Sam Lauthan, Imran Dhannoo, Aly Laser, et le Dr Reychad Abdool.

Le bâtiment de 636 mètres carrés qui avait coûté Rs 2 millions abrite toujours le Centre de réhabilitation des toxicomanes. Certains des animateurs ont évolué vers d’autres champs d’activités, tout en restant en contact avec le centre. Ainsi Sam Lauthan a fait de la politique active et a assumé des fonctions ministérielles. Le Dr Reychad Abdool est cadre dans une agence de l’Organisation des Nations Unies engagée dans la lutte contre la toxicomanie.

Aujourd’hui, 32 ans après sa création, le Centre Dr Idrice Goomany continue sa travail pour la prévention de l’abus de drogue et la réhabilitation des toxicomanes.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires