Eau: «La décision de ne pas augmenter le prix n’a pas été une claque magistrale»

Avec le soutien de
Le ministre de l’Energie, Ivan Collendavelloo a expliqué pourquoi les tarifs de l’eau n’ont pas augmenté au Parlement, lundi 25 juin.

Le ministre de l’Energie, Ivan Collendavelloo a expliqué pourquoi les tarifs de l’eau n’ont pas augmenté au Parlement, lundi 25 juin.

Peu avant le summing-up du Premier ministre, Pravind Jugnauth, lundi 25 juin, c’était au tour d’Ivan Collendavelloo d’intervenir dans le cadre des débats budgétaires. Le n°2 du gouvernement est revenu sur la question de l’eau. Expliquant d’abord pourquoi les tarifs n’ont pas augmenté, il a fait ressortir que le projet d’affermage est toujours «on».

Selon le ministre de l’Énergie, sa première réaction était que «quelqu’un doit payer» pour le manque à gagner de la Central Water Authority (CWA). Soit un trou d’environ Rs 200 millions par an. S’il a d’abord considéré que cela devait être les consommateurs, Ivan Collendavelloo dit avoir changé d’avis après avoir entamé des discussions avec le PM.

Niant être «borné», il a affirmé que la décision de Pravind Jugnauth de ne pas augmenter le prix de l’eau n’a pas été pour lui une «claque magistrale». «Le PM a dit de ne pas augmenter le prix de l’eau, cela a été discuté entre lui et moi, a-t-il assuré. Bien entendu, c’est comme ça que marche une démocratie.» D’ajouter que s’il ne voulait plus de subsides au départ, il s’est ravisé par la suite.

Projet d’affermage toujours «on»

Ivan Collendavello a fait comprendre que le projet d’affermage est toujours «on». Il a affirmé qu’il «n’a rien inventé» par rapport au paiement de l’opérateur qui sera retenu pour ce contrat et qu’il s’est fondé sur les anciens rapports datant des années 2000. Soit lorsque le MMM et le MSM faisaient tous deux partie du même gouvernement.

Ivan Collendavello a expliqué les modalités de paiement à l’opérateur, tout en indiquant qu’il est logique que la firme privée soit payée pour ses services. En termes d’investissement, le PM adjoint souligne que la compagnie devrait décaisser au moins Rs 2 milliards pour l’achat d’équipements et de machines.

Quid de la réforme de l’eau ? Ivan Collendavelloo a souligné avoir pu compter sur l’aide d’organisations internationales. Il s’en est ensuite pris à Alan Ganoo, du Mouvement patriotique. «Il a dépassé les limites en disant que le contrat d’affermage coûtera Rs 10 milliards. Où a-t-il eu ces chiffres ?» s’est demandé le ministre.

Le n°2 du gouvernement a indiqué qu’en 2015, 50 % de l’eau transitant dans les tuyaux la CWA était perdue. «On a laissé pourrir les tuyaux et maintenant on m’accuse de pourrir la CWA ! Il fallait refaire les tuyaux...»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires