«Vente» de la nationalité: «Un système transparent sera introduit…»

Avec le soutien de
Le Premier ministre s’est voulu rassurant au Parlement, lundi 25 juin, en évoquant le dossier de la «vente» de la nationalité mauricienne.

Le Premier ministre s’est voulu rassurant au Parlement, lundi 25 juin, en évoquant le dossier de la «vente» de la nationalité mauricienne.

«Cette démarche augmentera les revenus…» C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre qui abordait la vente du passeport et de la nationalité mauricienne à l’Assemblée nationale, lundi 25 juin. Pravind Jugnauth a promis d’introduire un système transparent «où il y aura une responsabilisation dans le processus de l’octroi du passeport.»

Faisant le parallèle avec le gouvernement Parti travailliste-PMSD, de 2005 à 2014, le chef du gouvernement a indiqué que celui-ci a octroyé la nationalité mauricienne à 318 étrangers. Citant le cas d’Álvaro Sobrinho, il a affirmé que non seulement il n’a pas demandé la citoyenneté, mais qu’aucune cour ne l’a trouvé coupable. 

D’avancer que sous le gouvernement Ramgoolam, un étranger, à qui a été offerte la citoyenneté, a été trouvé coupable de harcèlement sexuel en Angleterre. Selon ses dires, il a même écopé d’une peine d’emprisonnement de 9 mois.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires