Affaire Boskalis: le nom «Prakash» figure sur un document rejeté par la cour

Avec le soutien de
Le témoignange de Jan Cornelis Haak (2e à g.) a eu lieu en cour intermédiaire ce lundi 25 juin. 

Le témoignange de Jan Cornelis Haak (2e à g.) a eu lieu en cour intermédiaire ce lundi 25 juin. 

Jan Cornelis Haak a témoigné par visio-conférence ce lundi 25 juin en cour intermédiaire. Ce Néerlandais devait répondre aux questions de Me Rashid Ahmine, Deputy Director of Public Prosecutions, dans le cadre de l’affaire Boskalis.

Le Néerlandais a également produit des documents en cour. Il a ainsi produit cinq documents démontrant que Boskalis a effectué des transferts de 6000 dollars, 20 000 dollars, 4000 dollars,  et 25000 euros à des tierces personnes. «Les documents proviennent de Royal Bank of Scotland», a affirmé Jan Cornelis Haak.

Deux autres documents ont été rejetés par la cour. Le nom «Prakash», également le prénom de l’un des suspects Prakash Maunthrooa dans cette affaire, y figurait. La magistrate a toutefois accédé à l’objection de la défense. «C’est un document vague qui n’a pas de nom complet. It fails in its genuineness. We don’t know who is Prakash», a déclaré Me Hawoldar. «This document doesn’t bear any signature. I don’t allow it», a affirmé la magistrate.

Autre document rejeté par la Cour, celui adressé à Baggermaatschappij bv. «It is evidence which is being tampered with, that is sought to be hidden», a fait valoir Me Hawoldar après qu’une partie de l’information a été effacée.

Le procès se poursuivra ce mardi 26 juin.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires