Zéro alcool au volant: «Une mesure confuse»

Avec le soutien de
Selon le Traffic Branch, l’alcool prend du temps avant d’être éliminé. Raison pour laquelle, dit-il, il faut travailler sur les modalités.

Selon le Traffic Branch, l’alcool prend du temps avant d’être éliminé. Raison pour laquelle, dit-il, il faut travailler sur les modalités.

Pas une seule goutte d’alcool dans le sang en prenant la voiture. Depuis que Pravind Jugnauth en a fait mention lors de son discours budgétaire, le 14 juin, des questions fusent. Après une fête, comment savoir si l’alcoolémie est redescendue le lendemain ? Si le lendemain il y a 5 % d’alcool dans le sang, le conducteur risque-t-il la prison ? Selon Me Erickson Mooneapillay, pour l’heure, cette mesure prête à confusion. «Il faut attendre la fin des débats», indique-t-il. D’ajouter qu’aucun pays n’applique une tolérance zéro d’alcool dans le sang au volant.

«Les pays parlent d’excès d’alcoolémie. Là, c’est un délit. Et la loi sanctionne le conducteur. Mais zéro tolérance n’équivaut pas à zéro alcool.» Me Erickson Mooneapillay fait ressortir que cela peut laisser entendre que dépasser les 23 mg d’alcool dans le sang équivaut à la prison.

Interrogé, le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, a été très clair. «Zéro tolérance signifie aucune goutte d’alcool.» À la Traffic Branch, on affirme que cette mesure est confuse. «Landémin pou bizin éna enn ti poursantaz lalkol. 5 a 10 %.» La raison étant que l’alcool prend du temps avant d’être éliminé. On concède qu’il faut travailler sur les modalités. Chose que propose également le Chief Inspector Mohit Ramah. «23 mg lalkol népli permet. Bizin travay lalwa.» Selon lui, cette mesure a été appliquée en raison des nombreux accidents causés par l’alcool, en faisant des victimes en particulier chez les motocyclistes.

Du côté de l’organisation non gouvernementale PRAT, Alain Jeannot dit accueillir favorablement cette mesure. Certains pays nordiques appliquent déjà la tolérance zéro, souligne-t-il. «Cette mesure a été prise dans le but d’envoyer un signal fort. Car il y a beaucoup de personnes qui conduisent en état d’ébriété

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires