Art et protestation: un bus stop qui accroche le regard

Avec le soutien de
Cet arrêt de bus, à Beau-Bassin, habillé avec de la laine colorée, est la manière de l’artiste de commenter l’actualité.

  Cet arrêt de bus, à Beau-Bassin, habillé avec de la laine colorée, est la manière de l’artiste de commenter l’actualité.  

Adieu la dureté et le froid du métal. Bon vent le gris et le noir, bonjour couleurs. Ce bus stop, situé à Beau-Bassin, a été «redécoré» par une jeune femme, férue d’art.

Cora Thiboudois a 23 ans. Cette ex-étudiante du Fashion & Design Institute s’est fait connaître en octobre. Celle qui manie l’art du crochet avait choisi, à sa manière, de dire non à l’abattage des arbres à la promenade Roland Armand qui ont cédé la place au projet Metro Express.

«Il faut savoir que je n’ai pas de but précis. J’y vais au feeling. C’est ma façon à moi de m’exprimer, de dire ce que je ressens. Ces oeuvres sont basées sur les émotions», confie la jeune femme. Si elle a «habillé» le bus stop en question, c’est pour pousser un coup de gueule. Contre la «mocheté» ambiante, avec tous les chantiers et les travaux en cours en ce moment. «J’ai voulu créer quelque chose de beau au milieu de toutes ces choses qui gênent.»

Les couleurs, elles n’ont pas été choisies au hasard. C’est aussi le moyen qu’a trouvé Cora pour revenir sur les incidents survenus dans le sillage du défilé LGBT, il y a quelques semaines. «C’est, en quelque sorte, ma façon à moi de commenter l’actu», souligne Cora Thiboudois. «C’est peut-être quelque chose de banal pour certains. À chacun de s’exprimer comme il le désire.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires