Racing Club: un cadre de la fonction publique porte plainte à plusieurs reprises

Avec le soutien de
Richard Toussaint indique que le Racing Club a toujours organisé des activités en respectant la loi.

Richard Toussaint indique que le Racing Club a toujours organisé des activités en respectant la loi.

«C’est du harcèlement, les plaintes sont infondées.» Le président du Racing Club de Maurice, Richard Toussaint, tient à aller droit au but. La police, dit-il, a effectué pas moins d’une dizaine de descentes au club sis à Trianon, depuis le début du Mondial-2018. La raison ? Elle a reçu des plaintes pour pollution sonore. Celles-ci auraient été faites par un haut gradé de la fonction publique, qui habite à côté du Racing…

Or, avance Richard Toussaint, le club a toujours organisé des activités de ce type en respectant la loi. Il ne comprend pas «l’acharnement» de la police. «Je comprends, les policiers font leur travail mais les jeunes clients ont été traumatisés jeudi dernier quand pas moins de 15 officiers ont débarqué. J’étais choqué car cela devient excessif.»

Richard Toussaint souligne, d’ailleurs, qu’à chaque descente, la police n’a rien eu à redire contre le club et la direction puisque tout est en règle. Face à cette situation intenable, dit-il, le président du Racing Club a sollicité un avis légal. Il a l’intention de porter plainte contre cet «empêcheur de tourner en rond». «Nous ne voulons pas créer de polémique mais nos clients ont le droit de profiter du Mondial en toute sérénité, d’autant plus qu’on a pris toutes les précautions pour respecter la limite autorisée par la loi, qui est de 50 décibels.»

De son côté, le porte-parole de la cellule de communication de la police, l’inspecteur Shiva Coothen, explique que la police est «contrainte» de se rendre sur place même s’il y a «100 plaintes provenant de la même personne». Dans ce cas précis, il assure que les descentes au Club situé à Trianon n’ont rien à voir avec le fait que le plaignant est quelqu’un de haut placé, proche du pouvoir. «Peu importe qui fait appel à la police, celle-ci se rendra sur place. Les actions seront prises s’il y a infraction.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires