Subhiraj, collecteur d’eaux usées: Don’t worry, Beeharry

Avec le soutien de

Il a une raie sur le côté, un sourire en coin, une moustache bien garnie au milieu. Il a fière allure, tout comme son camion. Ce que celui-ci a de particulier ? Un slogan qui ferait pâlir d’envie les publicitaires et qui résume bien la philosophie de son propriétaire : «Don’t worry, Beeharry.» Rencontre avec le roi du Hakuna Matata.

Subhiraj Beeharry, 53 ans, a des années de métier derrière lui. Avant d’être tout à fait «happy», Beeharry a galéré. «Mo ti pé travay anflé kamion, lev bal.» Puis, il a trouvé du boulot au sein d’une compagnie chargée de collecter les eaux usées. C’est là que Subhiraj a découvert que les crottes étaient une vraie mine d’or. Petit à petit, drain après drain, il s’est acheté son camion et s’est mis à son propre compte, même s’il fallait se salir les mains.

Son chiffre d’affaires ? Est-ce qu’il faut déboucher le champagne ? Il n’aime pas trop en parler. Mais sachez que pour «désaphyxier » les «cacanalisations», cela coûte quelque Rs 1 500 pour un particulier, voire plus, dépendant du trajet notamment. Parmi ses clients, il compte également des hôtels et des compagnies privées.

Des enfants, il en a deux. C’est en parlant à son fils, un beau jour, que le slogan lui est venu comme ça, spontanément. «Nou ti mizer a lépok, mo garson ti pé rod enn zafer, mo’nn bliyé ki été. Mo’nn dir li ‘Don’t worry, Beeharry’, lerla sa inn resté !» Le succès est tel que des touristes insistent pour se faire prendre en photo avec le camion bleu et son propriétaire, personnage haut en couleurs.

Aujourd’hui, Subhiraj Beeharry voit la vie en rose, même s’il doit parfois patauger dans de l’eau marron. «Travayla pa malang sa, dimounn ki krwar sa. Parfwa gagn loder for, mé néné fini abitié ar sa.» Quand il ne bosse pas, il aime passer du temps avec ses petits-enfants, âgés de 6, 9 et 10 ans. Sinon, il a les yeux rivés au petit écran. Son équipe préférée ? Manchester United. Le joueur qu’il admire le plus ? Ryan Giggs. Euh… On voulait parler de la Coupe du monde. «Ahhh… Ben je soutiens l’Angleterre et mo trouv Harry Kane korek

Un conseil à donner au joueur anglais ? «Don’t worry, Harry, be happy…»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires