Dette publique: Xavier Duval écrira au FMI

Avec le soutien de
Selon le leader de l’opposition, le gouvernement est en train «de maquiller des chiffres concernant des emprunts».

Selon le leader de l’opposition, le gouvernement est en train «de maquiller des chiffres concernant des emprunts». 

Au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue juste après sa Private Notice Question (PNQ) Xavier-Luc Duval a annoncé, ce samedi 23 juin 2018, qu’il va écrire au Fonds Monétaire International (FMI) au sujet de la dette publique. 

Selon le leader de l’opposition, le gouvernement est en train «de maquiller des chiffres concernant des emprunts». 

Au sujet de la situation à l’Université de la Technologie, Xavier-Luc Duval a indiqué qu’il accorde encore quelques semaines à la ministre de l’Education pour apporter des changements au niveau de la direction de cette institution. Au cas contraire, il présentera une motion de blâme contre elle.

Xavier-Luc Duval a aussi commenté le décès de l’adolescente de 13 ans mariée religieusement à un jeune homme de 19 ans. Il a émis le souhait que le Civil Status Act soit amendé pour revoir l’âge autorisé du mariage. Car «telle qu’elle est, cette loi n’est pas claire à ce sujet».

Par ailleurs, Xavier-Luc Duval est revenu sur sa PNQ de vendredi et a déploré que le stade de Côte d’Or se trouve dans un «trou» et qui ne sera pas accessible à une majorité de Mauriciens. 

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x