Safe City: «Pé fer popilasion pay Rs 17 Mds pou enn zafer ki kout Rs 3Mds», dénonce Jeeha

Avec le soutien de
(Photo d’archives) Pradeep Jeeha, Steven Obeegadoo et Françoise Labelle étaient face à la presse, ce vendredi 22 juin.

(Photo d’archives) Pradeep Jeeha, Steven Obeegadoo et Françoise Labelle étaient face à la presse, ce vendredi 22 juin.  

La plateforme pour un nouveau MMM joint sa voix à celle des contestataires du projet Safe City. Pour Pradeep Jeeha, «pé viol privacy sak sitoyen». Il va même plus loin. «Ce projet aurait dû coûter Rs 2 milliards à Rs 3 milliards au maximum. Mais que constatons-nous ? Gouvernman pé fer popilasyon pay Rs 17 milliards!»

Face à la presse, ce vendredi 22 juin, l’ex-membre du MMM fait le parallèle avec l’affaire Betamax. «Dans le passé, le gouvernement avait dénoncé le contrat signé avec la compagnie Betamax mais voilà qu’il fait la même chose…»

Dans la foulée, Pradeep Jeeha se pose des questions sur la confidentialité des données à la disposition de Mauritius Telecom. «Qu’est-ce qui nous dit que ces données ne seront pas utilisées à mauvais escient, au détriment des contribuables?»

Même son de cloche du côté de Steven Obeegadoo. Il demande à la population d’ouvrir les yeux. «Pé vinn amar nou lamé pou 20 banané pou payé pou instal 4000 kamera», affirme-t-il.

 Exercice médiatique réussi

Actualité oblige, la plateforme pour un nouveau MMM a également commenté le Budget 2018-19. Steven Obeegadoo déplore qu’aucune mention ou presque, n’a été faite concernant la pauvreté absolue. «Un pays qui a pour ambition de devenir un pays à revenu élevé ne peut pas faire l’impasse sur la pauvreté absolue.»

Avis partagé par Françoise Labelle. «Il semblerait que la pauvreté ne soit pas une priorité.» Elle relève d’ailleurs que le terme de la pauvreté absolue n’est mentionné qu’«une seule fois» dans le Budget 2018-19. Elle se demande du reste quel est le bilan du programme d’empowerment de deux ans du Plan Marshall à l’intention de quelque 6 500 familles.

De son côté, Pradeep Jeeha estime que le Budget 2018-19 est «un exercice médiatique réussi». N’empêche, fait-il valoir, «beaucoup de réalités économiques ont été oubliées». De citer le vieillissement de la population, la situation des petits planteurs de canne, la gestion de la dette publique, etc. «Le gouvernement a failli sur tous les axes économiques.»

Pire, la vente de la nationalité mauricienne est non seulement «une mauvaise mesure, mais ce n’est ni nécessaire ni viable», à en croire Pradeep Jeeha. Et puis, ajoute-t-il, l’octroi de la nationalité est régi par la Constitution. Donc, une telle mesure nécessitera un amendement à la Constitution.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires