Chauffeurs de taxis d’hôtels: «La présence d’Uber à Maurice signera notre arrêt de mort»

Avec le soutien de
La Federation of Hotels Taxi Federation et le négociateur syndical Atma Shanto face à la presse ce jeudi 21 juin.

Ils ont obtenu la confirmation que la compagnie Uber Transport Ltd veut s’implanter à Maurice. De quoi inquiéter les chauffeurs de taxis d’hôtels. «La présence d’Uber à Maurice signera notre arrêt de mort», clament-ils. Ils étaient face à la presse, ce jeudi 21 juin.

Selon le négociateur syndical Atma Shanto, la National Transport Authority (NTA) a fait parvenir une correspondence à la Federation of Hotels Taxi Association (FHTA). Il y est expliqué qu’Uber veut opérer un service de réservation de taxi en ligne. La NTA demande le point de vue de l’association «before any further consideration could be given».

Or, soutient Atma Shanto, «le dossier est déjà sur la table des institutions concernées». L’implantation d’Uber Transport Ltd à Maurice, souligne-t-il, créera une «concurrence féroce» à laquelle ne pourraient faire face les taxis d’hôtels.

D’autant qu’actuellement, ils se trouvent dans une situation très difficile, voire «chaotique. Les ministres Gayan et Bodha sont parfaitement au courant. C’est leur devoir d’humaniser les choses», lâche le syndicaliste. Dans la foulée, il dénonce l’«ingérence politique» au sein de la NTA. «Séki éna enn kontra NTA li kav fer séki li anvi dan bizness transpor. NTA inn ress kouma li été.»

La FHTA ne compte toutefois pas rester les bras croisés. Dans les jours à venir, annonce Atma Shanto, «nous allons mener une action musclée». Une campagne de sensibilisation sera aussi lancée. Après tout, «Moris osi aparténir a taximen».

Correspondance envoyée par la NTA à la Federation of Hotels Taxi Federation.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires