L’addiction aux jeux vidéo désormais considérée comme une maladie

Avec le soutien de
 Une minorité de joueurs seraient touchés par ce trouble.

 Une minorité de joueurs seraient touchés par ce trouble. 

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît désormais l’addiction aux jeux vidéo, aussi appelée «trouble du jeu vidéo», comme une maladie. Trouble qui ne toucherait, toutefois, qu’une minorité de personnes.

Selon l’OMS, cette maladie peut être définie par «un comportement lié à la pratique des jeux vidéo ou des jeux numériques, qui se caractérise par une perte de contrôle sur le jeu, une priorité accrue accordée au jeu, au point que celui-ci prenne le pas sur d’autres centres d’intérêt et activités quotidiennes, et par la poursuite ou la pratique croissante du jeu en dépit de répercussions dommageables».

Le diagnostic doit s’établir sur une période d’au moins douze mois. Et démontrer que ce trouble a des conséquences sur les «activités personnelles, familiales, sociales, éducatives, professionnelles».

C’est la première fois, depuis les années 1990, que l’OMS met à jour la Classification internationale des maladies en y intégrant le «trouble du jeu vidéo». Pour ce faire, le département de la santé mentale et des toxicomanies de l’instance a, entre autres, consulté des experts en la matière à travers le monde. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires