Pravind Jugnauth: «Quand on a l’environnement comme priorité, nous devons agir»

Avec le soutien de
Une partie des fonds sera utilisée pour la réhabilitation des plages.

Une partie des fonds sera utilisée pour la réhabilitation des plages.

À quoi servira le budget additionnel de Rs 2 milliards voté au Parlement hier, mardi 19 juin ? Le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth  s’est expliqué lors du summing up du Supplementary appropriation (2017-2018) Bill.

Ce fonds sera utilisé pendant deux années financières, soit 2018 et 2019, pour le financement de projets sous le National Environment Fund (NEF). Notamment, la protection ainsi que la gestion des plages et des lagons. La construction de 200 drains dans des endroits exposés à des risques d’inondations, l’élaboration d’un programme pour les déchets solides, le nettoyage et l’embellissement de l’environnement figurent aussi parmi les projets qui seront réalisés.

Pravind Jugnauth a donné l’assurance que la composition du board du NEF ainsi que les objectifs seront revus. Précisions apportées suivant les points avancés par le leader du MMM, Paul Bérenger. 

Soulignant que la somme accordée peut paraître «énorme», Pravind Jugnauth a indiqué que «cet argent sera utilisé pendant deux années financières. Quand on a l’environnement comme priorité, il est de notre devoir d’agir». D’affirmer qu’il n’est pas en train de créer un nouveau fonds car le NEF existe déjà sous l’Environment Protection Act. 

Lors de son intervention, Paul Bérenger a dit qu’à travers la mise sur pied du NEF, Pravind Jugnauth a fait un pas en arrière. Surtout qu’en abolissant les fonds spéciaux créés par l’ancien Grand argentier Rama Sithanen, le gouvernement avait dit avoir réalisé «un pas en avant». 

Paul Bérenger a également évoqué la question de transparence. Le Premier ministre a, lui, assuré que le nécessaire serait fait. 

Pour sa part, Xavier-Luc Duval n’a pas caché son mécontentement quant au fait que c’est un mardi qui a été choisi pour l’adoption du Supplementary appropriation (2017-2018) Bill. Et que, très probablement, le prochain mardi sera consacré à l’examen en comité du Budget 2018-19. Ce qui fait qu’il n’y aura pas d’interpellations parlementaires pendant cinq semaines. Le leader de l’opposition a également déploré le fait que l’achat d’équipements et la formation n’ont pas été énumérés. 

Pravind Jugnauth devait répondre, entre autres, que c’est au gouvernement de décider de l’ordre du jour et non à l’opposition. Le chef du gouvernement a souligné que ce n’est pas la première fois que cela se passe ainsi. 

Publicité
Publicité

Il a conclu son grand oral. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui a enfilé son manteau de ministre des Finances, a-t-il pu répondre aux attentes de la population et des acteurs économiques avec le Budget 2018-18 ? Eléments de réponse.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires