Incendie à La Rosa: «Monn rési sov Sadasiven dan sa difé-la»

Avec le soutien de
 
 

Sadasiven Cathan, un habitant de La Rosa, New-Grove, l’a échappé belle dimanche soir alors qu’un incendie a éclaté dans sa chambre. Sa mère, Pechaye Cadriveloo, en compagnie des voisins a pu l’extirper de sa chambre. Ayant respiré de la fumée et ne pouvant plus respirer, il a été transporté à l’hôpital de Rose-Belle par le SAMU. Il y est resté deux jours. Ce mardi 19 juin, il a été transféré à l’hôpital Brown-Séquard vu qu’il a eu un choc et a arrêté de parler. La police de Rose-Belle a ouvert une enquête. Il ressort qu’une cigarette est à l’origine de cet incendie.

Pechaye Cadriveloo, 72 ans, nous raconte le drame. «Mon fils Sadasiven Cathan a des problèmes psychiatriques depuis une bonne dizaine d’années après sa séparation d’avec son épouse. Il est venu rester chez moi mais depuis c’est comme s’il a subi un choc même s’il a 44 ans. Il mange à peine. Je suis aux petits soins pour lui et je ne l’ai jamais laissé tomber. Le dimanche soir, j’avais préparé un bon repas pour lui et je voulais à tout prix qu’il le mange mais comme je ne le voyais pas venir, je suis allée lui donner un verre de lait à boire.»

Flammes

Elle a été choquée de voir des flammes provenant de sa chambre. «Sans tarder, j’ai ouvert la porte de la chambre pour le sauver. En cherchant, je l’ai vu sous une table. Il tirait mes vêtements et ne voulait pas sortir de là tant il avait peur de se faire brûler. Je pouvais à peine respirer à cause de la fumée.»

La septuagénaire a alors appelé à l’aide. Les voisins sont arrivés avec des seaux d’eau pour éteindre le feu. «Mes voisins et moi nous l’avons retiré avant que l’on ne devienne la proie des flammes.» Des pompiers et des policiers ont été dépêchés sur place. «Aujourd’hui je suis heureux que mon fils n’ait pas péri dans cet incendie

Seewa Gungaram, le compagnon de Pechaye Cadriveloo, qui ne jouit pas non plus d’une bonne santé nous affirme que cette dernière est une héroïne, ayant pu faire sortir son fils de la chambre. «Mo croire lin fime ene cigarette lors lili et line jette sa lors sans line ranne li compte comme li pas sain d’esprit. Ca pas facile pou nous reste toujours lors nous garde car moi ek bolfemme nous vieux.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires