Public Accounts Committee : Ezra Jhuboo souhaite se retirer

Avec le soutien de
Le député travailliste Ezra Jhuboo estime que le PAC abat un gros travail, mais que rien n’est fait par la suite. 

Le député travailliste Ezra Jhuboo estime que le PAC abat un gros travail, mais que rien n’est fait par la suite. 

Le Public Accounts Committee (PAC) est une perte de temps. Il veut se retirer de ce comité. C’est ce qu’a affirmé le député du Parti travailliste (PTr) Ezra Jhuboo, lundi 18 juin, lors des débats budgétaires, à l’Assemblée nationale.  

Selon lui, un travail colossal est abattu par le PAC, mais il ne se passe rien ensuite. Le député du PTr a, par ailleurs, déclaré que le pays doit être géré comme une entreprise. Non pour générer des profits, mais en termes d’efficacité et d’engagement, entre autres.  

Pas une marchandise 

Evoquant les mesures budgétaires, Ezra Jhuboo a reconnu qu’il faut récompenser ceux qui croient et qui investissent dans le pays. Mais «la nationalité ne peut pas être traitée comme une marchandise».  

Pour lui, le Budget 2018-2019 est «décevant et choquant». Sauf pour quelques mesures insignifiantes. Il a notamment déploré le fait que très peu est fait par rapport à la production de bétail. «Tout est importé. Sans compter la lourdeur administrative. J’ai soumis une demande pour l’élevage de cabris, mais deux mois plus tard, je n’ai toujours pas eu de réponse», a-t-il fait ressortir.  

Ezra Jhuboo a également soutenu que «le plus grand gâchis se situe au niveau de l’économie océanographique, qui a été réduite au strict minimum, soit au secteur pêche».  

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires