Débats budgétaires : Jahangeer et Dayal, entre sérieux et rires

Avec le soutien de
 Bashir Jahangeer pense que seules deux raisons peuvent motiver l’achat de la nationalité mauricienne : se sauver de son pays ou éviter de s’y faire taxer.

 Bashir Jahangeer pense que seules deux raisons peuvent motiver l’achat de la nationalité mauricienne : se sauver de son pays ou éviter de s’y faire taxer. 

Qui voudra acheter la nationalité mauricienne ? C’est la question posée par le backbencher de la majorité, Bashir Jahangeer, lors de son intervention sur les débats budgétaires, lundi 18 juin. 

Selon le député, seules deux raisons pourraient motiver une telle démarche : la personne veut se sauver de son pays ou elle veut éviter de s’y faire taxer. «Je demande au Premier ministre de venir de l’avant avec des critères forts, avant de mettre en vente la nationalité mauricienne.»  

D’autre part, Bashir Jahangeer est aussi revenu sur des critiques faites par les médias à l’encontre des ministres. Il en a cité quelques exemples, tout en justifiant les mesures prises par ces derniers. Il a notamment évoqué le nom de Soodesh Callichurn, de Mahen Jhugroo, de Mahen Seeruttun et de Leela Devi Dookun-Luchoomun. Sauf que la façon dont il s’y est pris a fait rire l’opposition, et a causé un brouhaha dans la Chambre.  

Il retire le mot idiot mais le pense 

Pendant ce temps, Raj Dayal, autre backbencher de la majorité, a soulevé un point de droit, demandant au Deputy speaker, Sanjeev Teeluckdharry, d’intimer au chef de file du Parti travailliste, Shakeel Mohamed, de retirer le mot «idiot» que ce dernier a balancé à son encontre. Le député rouge a alors dit qu’il retirait le mot mais qu’il le pensait toujours.   

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires