Haniff Peerun: «Les mesures annoncées dans le Budget sont favorables…»

Avec le soutien de
Le Mauritius Labour Congress a commenté les mesures annoncées par Pravind Jugnauth face à la presse ce lundi 18 juin.

Le Mauritius Labour Congress a commenté les mesures annoncées par Pravind Jugnauth face à la presse ce lundi 18 juin.

Le Budget 2018-19 présenté par le Premier ministre et ministre des Finances jeudi dernier ne fait pas que des mécontents. Lors d’une conférence de presse ce lundi 18 juin, le Mauritius Labour Congress a commenté les mesures annoncées par Pravind Jugnauth. Selon lui, celles-ci font l’unanimité au sein du congrès. «Nous pensons que les mesures sont favorables surtout pour les personnes qui se trouvent au bas de l’échelle. Ces mesures soulageront leur souffrance. Elles cadrent aussi avec la vision 2020 du gouvernement de faire de Maurice un High Income Country», a soutenu le président Haniff Peerun.

Les mesures phares et «populaires», note-t-il, sont dans l’intérêt de la classe travailleur. À titre d’exemple, la baisse du prix du gaz ménager. «En deux ans, le gaz ménager a connu une baisse de Rs 75.» D’ajouter qu’il n’y aura également aucune augmentation du tarif de l’eau. «C’est un grand soulagement pour la population», a-t-il fait ressortir.

En ce qui concerne la baisse du prix des carburants, le MLC dit favorablement accueillir la décision du gouvernement. Cela, même si, précise-t-il, la baisse aurait dû être plus conséquente. Pour ce qui est de la taxe pour les employés qui est passée de 15 % à 10 %, Haniff Peerun trouve que «c’est une bonne nouvelle».

Néanmoins, selon le MLC, Pravind Jugnauth n’a pas donné suffisamment d’informations concernant la mesure sur l’octroi des permis de résidence, de nationalité et la «vente» du passeport mauricien aux étrangers. «La nou pou trouvé la zot pou met bann moricien dans bann géto. D’ailleurs, c’est déjà le cas dans certains endroits de l’ouest». Raison pour laquelle le MLC demande au chef du gouvernement de revoir cette décision.

Pour ce qui est des nouveaux règlements concernant la sécurité routière, Haniff Peerun est d’avis que la solution adaptée n’est pas la bonne. Selon lui, il faudrait plutôt se concentrer sur l’éducation des automobilistes et des piétons.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires