Plaine-Magnien: agressé après avoir interdit à un jeune de se… droguer

Avec le soutien de
Nasiir Mamade Dulull, 30 ans, a été blessé à l’œil avec un coup-de-poing américain.

Nasiir Mamade Dulull, 30 ans, a été blessé à l’œil avec un coup-de-poing américain.  

L’agression a eu lieu devant son domicile. Nasiir Mamade Dulull, 30 ans, aurait été pris à partie par un groupe de jeunes samedi matin. Cet habitant de Plaine-Magnien allègue que quelques heures plus tôt, il avait rembarré l’un d’entre eux pour avoir fumé de la drogue de synthèse devant chez lui. Il a été blessé à l’œil avec un coup-de-poing américain.

Nasiir Mamade Dulull raconte que la veille, il s’adonnait aux derniers préparatifs pour Eid. Mais vers 10 heures, il aurait aperçu des jeunes devant sa maison. Selon lui, ils fumaient de la drogue synthétique.

«Je suis sorti pour leur dire que je ne voulais pas voir ce genre de comportement devant mon domicile.» Il leur aurait aussi demandé de s’en aller sans causer de problème. «Zot pann kontan…» 

Un peu plus tard, il aurait entendu des pierres se fracasser contre ses fenêtres ainsi qu’une pluie d’insultes proférée à son égard. Lorsqu’il est sorti, il aurait aperçu huit jeunes devant chez lui. Parmi eux, l’un des jeunes hommes qu’il avait interpellés plus tôt. «Ils étaient armés de sabres, couteaux et de gaz lacrymogène.»

Nasiir Mamade Dulull dit s’être jeté sur le jeune homme qu’il avait reconnu pour qu’il cesse de lancer des pierres. Or celui-ci aurait été armé d’un coup-de-poing américain et aurait blessé le trentenaire à l’œil.

C’est le frère de Nasiir Mamade Dulull qui serait venu à sa rescousse. En ce faisant, il a été blessé.

Le trentenaire est, par la suite, parvenu à appeler les policiers. C’est en voyant ces derniers que les jeunes se seraient enfuis.

La victime s’est rendue au poste de police de Plaine-Magnien avant de se faire soigner à l’hôpital de Rose-Belle. Nasiir Mamade Dulull souligne qu’il n’a jamais rencontré un tel problème dans le voisinage. Toutefois l’insécurité aurait gagné la localité à cause de la drogue. «Mo lafami népli an sékirité…» estime-t-il.

Le jeune homme que Nasiir Mamade Dulull avait reconnu est, lui, actuellement recherché.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires