Dans le Sud: deux kilomètres de plage en danger d'être bradés

Avec le soutien de
Le collectif Aret Kokin Nu Laplaz a organisé une visite hier, samedi 16 juin, à La Cambuse et Bassin Camaron.

Le collectif Aret Kokin Nu Laplaz a organisé une visite hier, samedi 16 juin, à La Cambuse et Bassin Camaron.

Il y a de quoi perdre le nord. Dans le Sud, quelque deux kilomètres de plage sont en danger. La Cambuse (Sand Quarry) et Bassin Camarons – qui font partie du South Coast Heritage Zone – n’échapperont pas aux bulldozers. Ils céderont la place à deux Smart Cities.

C’est ce qu’affirme Yan Hookoomsing, du collectif Aret Kokin Nu Laplaz (AKNL). Accompagné d’autres membres, il a tenu à faire découvrir ces deux plages qui sont encore à «l’état sauvage», pas encore souillées par la main de l’homme, hier samedi 16 juin. «Sé bann dernié laplaz ki resté (…) Sé nou léritaz. Nou pa pou les alé.»

Du sable fin, des arbres endémiques, un lagon turquoise qui invite à la baignade… ces deux kilomètres de plage possèdent un charme que les autres ont perdu au fil du temps. «Get sa boté ki pé alé la. Sa gouvernma-la pa anvi Morisien trouvé. Sé pa zéométrik ki aparténir a popilasion morisienn. Pa pou gouvernma sa!» lâche Yan Hookoomsing avec hargne.

Les Mauriciens ont accès à 4,1 km de plage dans le Sud. La particularité de celles-ci ? Elles sont parsemées de rochers, sont boueuses et sont bordées de falaises. Ces plages ont été proclamées publiques.Elles se trouvent à Pont Naturel, Le Souffleur-Virginia, Terracine,  Gris-Gris, Rivière-des-Galets,  Bel-Ombre et Baie-du-Cap.

Quant aux plages que le gouvernement veut «donner» aux promoteurs pour le développement hôtelier et autres smart cities, elles s’étendent sur une superficie de 5,9 km. Ce qu’elles ont de spécial ? Du sable fin. Elles sont : La Cambuse (Sand Quarry), Bassin Camarons, Savinia, Pomponette, Bel-Ombre (Beau-Champ)  et une partie de Bel-Ombre.

Yan Hookoomsing estime que la «vente du passeport» mauricien incitera la «mafia» à investir dans des smart cities. «Tousala parski zot pa koné kouma pou vann smart cities ek IRS!»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires