Mesure budgétaire: boire ou conduire, il faudra désormais choisir

Avec le soutien de
L’alcool au volant ne sera plus toléré alors, bon entendeur.

L’alcool au volant ne sera plus toléré alors, bon entendeur.

La politique en matière de sécurité routière va connaître des changements. Drastiques. L’alcool au volant ne sera plus toléré. Même pas une goutte. Le Premier ministre et ministre des Finances l’a bien fait comprendre dans son discours budgétaire, jeudi 14 juin.

Mais voilà, que faire si la veille, on a participé à une soirée trop arrosée ? Comment savoir si le taux d’alcoolémie est bien redescendu le lendemain ? Jusqu’à présent, un individu autorisé à prendre le volant avec 23 mg d’alcool dans le sang ne pourra plus le faire.

« Car cela représente un verre de vin ou une chopine de bière. Ou une ‘dose’ de 50 cc d’une boisson à base d’un alcool à 40 %», explique le Dr Satish Boolell, mèdecin légiste. Comment savoir alors si on a tout éliminé pendant la nuit le lendemain matin ? Il s'avère qu'ne personne, jeune et en bonne santé, évacue environ 12 mg par heure. Ainsi, si vous avez pris un verre, un seul, il faut attendre deux heures avant de prendre le volant. Bien évidemment, tout dépend du métabolisme de la personne.

«Si elle est âgée, qu’elle a le foie abîmé, elle évacuera moins vite. Cela peut-il être à raison de 15 mg par heure?» Et bien non, bien manger avant de boire est un mythe et ne change rien à l’affaire, car la quantité d’alcool absorbée restera la même. Alors, prudence prudence ...  

Publicité
Publicité

Il a conclu son grand oral. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui a enfilé son manteau de ministre des Finances, a-t-il pu répondre aux attentes de la population et des acteurs économiques avec le Budget 2018-18 ? Eléments de réponse.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires