Routes interdites: des auto-écoles font fi de la loi

Avec le soutien de
Une dizaine de routes à Port-Louis et Curepipe sont interdites aux moniteurs et aspirants conducteurs à des horaires bien précis.

Une dizaine de routes à Port-Louis et Curepipe sont interdites aux moniteurs et aspirants conducteurs à des horaires bien précis.

Le règlement est pourtant un vigueur depuis le 1er mars 2018. Selon la Road Traffic Amendment Regulation 2018, les auto-écoles n’ont pas le droit d’emprunter au moins une dizaine de routes dans la capitale et à Curepipe, à des horaires bien précis. Dans la pratique, ce règlement n’est pas respecté.

À Port-Louis, moniteurs et aspirants conducteurs ne peuvent circuler entre 6 heures et 10 heures, le matin, et entre 15 heures et 17 heures, sur des routes en particulier. À Curepipe, les horaires quant à cette interdiction varient entre 8 heures et 10 heures le matin et l’après-midi, entre 13 heures et 17 heures (voir plus loin). En circulant dans ces artères aux heures susmentionnées, ils commettent ainsi une infraction au code de la route.

Govinden Venkatasamy, président de la Drivers’ Instructors Federation, dit avoir passé le mot d’ordre à ses membres, afin qu’ils respectent autant que possible ce règlement. D’ajouter leur avoir demandé de faire preuve de patience, la fédération ayant fait une requête auprès de la Traffic Management and Road Safety Unit pour que des amendements soient apportés à ces horaires. Objectif : permettre que les auto-écoles puissent opérer entre 7 h 30 et 9 h 30 le matin et entre 15 h 30 et 17 h 30 dans l’après-midi, à Port-Louis.

Du côté des Casernes centrales, la police a du mal à expliquer le chaos. Ce nouveau règlement est bel et bien en vigueur, mais personne ne sévit contre les contrevenants. Un motard de la police affirme, par ailleurs, que ce sont des aspirants conducteurs qui provoquent des ralentissements dans la circulation routière, voire des embouteillages  au niveau de la capitale, aux heures de pointe.

Un autre collègue policier abonde dans le même sens. Sans vouloir stigmatiser les automobilistes en herbe, il avance, lui aussi, que ces derniers contribuent grandement au ralentissement du trafic le matin et dans l’après-midi. Raison pour laquelle le ministère des Infrastructures publiques a mis en place les restrictions et interdictions.

À noter qu’avec ce nouveau règlement, tous les détenteurs de «learners» ne sont pas autorisés à conduire sur les autoroutes M1 (Port-Louis-aéroport), M2 (Port-Louis-Grand-Baie) et M3 (Calebasse-Valentina).

Routes interdites

Port-Louis

Mgr-Leen à partir de la rue Labourdonnais jusqu’à Bell-Village, Labourdonnais, Volcy Pougnet, Pope Hennessy, Jemmapes, Barracks, rue Royale, La Chaussée, John Kennedy, Deschartres et d’Entrecasteaux.

Curepipe

Winston Churchill, Jardin Botanique, Eucalyptus, route Royale, jonction Sivananda jusqu’à la jonction Célicourt Antelme.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires