Série de vols dans l’Est: un suspect arrêté, deux autres recherchés

Avec le soutien de
Ashvin Nunkoo (à g.), 26 ans, a été arrêté tandis que Brandon Pointu, 21 ans, est recherché.

Ashvin Nunkoo (à g.), 26 ans, a été arrêté tandis que Brandon Pointu, 21 ans, est recherché.

C’est derrière les quatre murs de sa cellule que Roshan Oree a célébré ses 32 ans, samedi dernier. Ce suspect, détenu à la prison centrale de Beau-Bassin depuis le lundi 28 mai, a été arrêté suivant une série de vols avec effraction, perpétrée dans des boutiques, supermarchés et tabagies de l’Est. Après avoir avoué sa participation il y a deux semaines, il a balancé le nom de deux récidivistes, Ashvin Nunkoo et Jean Jason Brandon Pointu, ainsi que d’un troisième homme. Ashvin Nunkoo a été arrêté hier, vendredi 15 juin tandis que les deux autres suspects sont wanted. 

Jean Jason Brandon Pointu a 21 ans et habite Résidence Briquetterie, Ste-Croix. Pour sa part, Ashvin Nunkoo, alias Poule, réside à L’Espérance, Piton, et a 26 ans. Le troisième individu est également originaire de Rivière-du-Rempart.  

Ashvin Nunkoo a été appréhendé à 18 heures, à Roche-Bois, par l’équipe du sergent Jaisen Arnasala du Field Intelligence Office de la Northern Division avec le concours de la Criminal Investigation Division (CID) de Piton, menée par l’inspecteur Sangaralingum. La veille, il avait été repéré par une caméra de surveillance alors qu’il était à motocyclette à Pamplemousses et qu’il faisait le plein avec une fausse coupure de Rs 1 000. Cette opération a été supervisée par le surintendant de police Kishore Dawoonarain, Northern Divisional Commander.

La CID de la Northern Division s’est lancée à la recherche des suspects en travaillant en étroite collaboration avec ses collègues de la Metropolitan Police de la division nord. Selon les informations de ces enquêteurs, l’habitant de Rivière-du- Rempart aurait quitté son village pour élire domicile dans les régions de Ste-Croix et Roche-Bois. 

Course-poursuite 

Cette affaire a éclaté aux petites heures du jeudi 10 mai. Une série de vols à effraction avait été enregistrée ce jour-là. Les policiers qui étaient engagés dans une course-poursuite derrière une fourgonnette blanche dans les rues des villages de l’Est avaient décrit ce moment-là comme un film policier. 

Des hommes encagoulés avaient attaqué plusieurs commerces dans le village de Camp-de-Masque-Pavé, Mare d’Australia, Lallmatie et un autre commerce dans le village de Pont-Praslin dans le Nord. Le soutien de l’hélicoptère de la police avait été sollicité pour survoler cette partie de l’île, pendant que plusieurs unités de police traquaient les suspects au sol à bord de la fourgonnette blanche. 

Pendant leur fuite, les occupants avaient jeté plusieurs articles volés sur la route pour empêcher cette chasse à l’homme. Cette forte mobilisation policière sur le terrain et la nouvelle de ces braquages avait provoqué un climat de terreur parmi des commerçants. Des coups de feu avaient même été tirés en direction des policiers, ces derniers avaient riposté à leur tour à neuf reprises. 

Les malfrats avaient abandonné le véhicule dans un champ de cannes, à l’Amitié, Rivière-du- Rempart, où ils avaient mis le feu au véhicule avant de l’abandonner sur place. La police avait pu remonter jusqu’à Roshan Oree qui habite à l’allée Père Laval, Ste- Croix, comme étant le propriétaire de la fourgonnette.

Un avis de recherche avait été lancé contre lui. Vingt-quatre heures après, Roshan Oree s’était constitué prisonnier. Il avait donné sa déposition en présence de son homme de loi, Me Chetan Baboolall, pour nier toute implication dans cette affaire. 

Mais il devait revenir sur sa déposition initiale. Il a avoué sa culpabilité aux hommes du surintendant de police Yeshwantdev Cally, le responsable de la CID de la Northern Division.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires