Absence de Fire Certificate: écoles et collèges, ces mauvais élèves

Avec le soutien de
Plusieurs écoles primaires et collèges n’ont pas de Fire Certificate.

Plusieurs écoles primaires et collèges n’ont pas de Fire Certificate.

Constat alarmant. Plusieurs écoles et collèges ne possèdent pas de Fire Certificate. Une question qu’Ally Yearoo, secrétaire de l’Education Officers Union, a évoquée lors d’une rencontre avec les responsables de la Zone 2, la semaine dernière. 

«Le même problème est répertorié à travers le pays», soutient-il. Il dit avoir eu cette information d’«un sapeur-pompier lors d’un exercice d’évacuation d’incendie (NdlR, fire drill) mené dans les collèges». Et il y a trois mois, Ally Yearoo a écrit au ministère de l’Éducation pour en faire état. 

Sollicité, Vinod Seegum, président de la Government Teachers’ Union, confirme que bon nombre d’écoles primaires ne détiennent pas un Fire Certificate. «Beaucoup de ces écoles existent avant même l’introduction de ce document. Depuis qu’il y a eu une prise de conscience sur l’obligation d’avoir un Fire Certificate, plusieurs écoles ont entrepris des démarches auprès des zones d’éducation concernées. Et celles-ci font le nécessaire auprès du Mauritius Fire & Rescue Service», souligne-t-il. 

Au ministère de l’Éducation, on indique que des procédures ont été enclenchées afin que les établissements scolaires puissent se doter du précieux sésame. Cependant, au niveau du Mauritius Fire & Rescue Service, on dit avoir reçu des demandes d’inspection en vue de l’octroi du Fire Certificate. C’était tout juste après que la presse a révélé que bon nombre de bâtiments publics n’étaient pas en possession dudit document. 

«Des officiers se sont rendus sur les lieux pour des inspections. Très souvent, il y a eu des soucis en raison du plan du bâtiment. Dans certaines écoles, il n’y a pas de plan approprié», affirment des sources proches du dossier. «En l’absence de ce plan, on ne peut pas aller de l’avant. On leur demande donc de revenir vers nous. Très souvent, il n’y a pas de retour. De ce fait, tout est au point mort.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires