Affaire MedPoint: Bissessur et Jeebodhun fixés en juillet

Avec le soutien de
Yodhun Bissessur et Anerood Jeebodhun sont accusés d’avoir abusé de leur pouvoir pour augmenter la valeur de la clinique MedPoint.

Yodhun Bissessur et Anerood Jeebodhun sont accusés d’avoir abusé de leur pouvoir pour augmenter la valeur de la clinique MedPoint.

Encore un mois. Et le 26 juillet, Yodhun Bissessur et Anerood Jeebodhun, qui sont poursuivis dans l’affaire MedPoint, seront fixés sur leur sort. Les avocats de la défense et celui de l’Independent Commission against Corruption (ICAC) ont présenté leurs plaidoiries hier, jeudi 14 juin, en cour intermédiaire, devant les magistrates Ida Dookhy-Rambarrun et Wendy Rangan.

Me Atish Roopchand, de l’ICAC, a fait ressortir que la poursuite a prouvé les éléments de culpabilité contre les deux accusés. «Has accused no 1 used his position to inflate the value? La réponse est oui car il avait demandé une seconde évaluation après que le propriétaire de la clinique a manifesté son mécontentement suivant le premier exercice.» Au vu du témoignage de Roshni Bissessur, l’homme de loi soutient qu’il est clair que Yodhun Bissessur, ancien Chief Government Valuer, avait reçu un paiement pour la seconde évaluation.

De son côté, Me Ajay Daby, qui représente Yodhun Bissessur, estime que l’ICAC a failli dans son devoir de vérification. «ICAC went shopping for selective witnesses», argue-t-il. 

«Does the Court/defense know the measures adopted to inflate the initial assessment of MedPoint Clinic? Others stated this is a matter of evidence. No evidence has been forthcoming.»

Il fait valoir que la commission anticorruption a fait appel à Roshni Bissessur, Deputy Director du Valuation Department. «At the end of the day, she became the no1 of the office and got all the power she needed. She lied. There was mere calculation of rank value.»

«Does the Court/defense know the measures adopted to inflate the initial assessment of MedPoint Clinic? Others stated this is a matter of evidence. No evidence has been forthcoming», dit, pour sa part, Me Antoine Domingue, SC, qui représente Anerood Jeebodhun, ex-Lead Government Valuer.

Yodhun Bissessur et Anerood Jeebodhun sont soupçonnés d’avoir abusé de leur pouvoir pour augmenter la valeur initiale du terrain et bâtiment de la clinique MedPoint de Rs 75 millions à Rs 125 millions. La clinique a été rachetée par l’État pour Rs 144 millions. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires