Meurtre de Bhagwantee Heeramun: les suspects retournent sur la scène du crime

Avec le soutien de
Les trois hommes arrêtés dans cette affaire ont raconté avec moult détails les circonstances dans lesquelles la septuagénaire a trouvé la mort, hier.

Les trois hommes arrêtés dans cette affaire ont raconté avec moult détails les circonstances dans lesquelles la septuagénaire a trouvé la mort, hier.

Gautam Seetaram, un sans domicile fixe de 45 ans, Rohit Doorbejasing, 60 ans, et Chinanen Dorsamy, 50 ans étaient de retour à Rivière-du-Rempart, ce mardi 12 juin. C’est sous forte escorte policière qu’ils ont participé à une reconstitution des faits. Ils ont été arrêtés hier dans le cadre du meurtre de Bhagwantee Heeramun.

Lors de cet exercice, Rohit Doorbejasing et Chinanen Dorsamy ont indiqué l’endroit où ils se trouvaient lorsqu’une dispute a éclaté entre la victime, âgée de 72 ans, et Gautam Seetaram. C’était lors d’une partie de beuverie. Ce dernier aurait violemment poussé la septuagénaire qui en tombant s’est heurtée la tête à un carrousel. Le suspect l’a ensuite tabassée à l’aide d’un morceau de bois. 

De son côté, Gautam Seetaram a catégoriquement nié les faits qui lui sont reprochés et affirme que la septuagénaire a fait une chute. Il a montré aux enquêteurs l’endroit où il se trouvait lorsque Bhagwantee Heeramun est tombée après avoir bu quelques verres. 

Les suspects ont comparu en cour de district de Pamplemousses ce matin. Une accusation provisoire de meurtre a été retenue contre eux. La police ayant objecté à leur remise en liberté, ils ont été reconduits en cellule policière.

Le corps sans vie de Bhugwantee Heramun 72 ans avait été retrouvé dans une maison abandonnée à Rivière-du-Rempart hier matin. L’autopsie pratiquée par le médecin légiste de la police a attribué le décès de la victime à une hémorragie intracrânienne et des blessures à l’estomac.

L’enquête menée par la Criminal Investigation Division de Piton sous la supervision du surintendant de police Dawoonarain, Divisional Commander Northern, et du surintendant de police Cally se poursuit. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires