Meurtre de Bhagwantee Heeramun: les suspects resteront derrière les barreaux

Avec le soutien de
Bhugwantee Heramun, 72 ans, a succombé à une hémorragie intracrânienne et à des blessures à l’estomac.

Bhugwantee Heramun, 72 ans, a succombé à une hémorragie intracrânienne et à des blessures à l’estomac. 

Gautam Seetaram, 45 ans, un sans domicile fixe, Rohit Doorbejasing 60 ans et Chinanen Dirsamy 50 ans, tous deux habitant Rivière-du-Rempart ont comparu en cour de district de Pamplemousses ce matin, mardi 12 juin.  Ils répondent d’une accusation provisoire de meurtre. Les suspects ont été reconduits en cellule policière. 

Le corps sans vie de Bhugwantee Heramun, 72 ans, avait été retrouvé dans une maison abandonnée se trouvant dans un jardin d’enfants à Rivière-du-Rempart hier matin. L’autopsie pratiquée par le médecin légiste de la police a attribué le décès de la victime à une hémorragie intracrânienne et des blessures à l’estomac. 

 
 

Dans un premier temps, lors de leur interrogatoire, les suspects ont expliqué que la septuagénaire a fait une chute après une partie de beuverie. Rohit Doorbejasing et Chinanen Dorsamy sont ensuite revenus sur leurs versions des faits pour incriminer Gautam Seetaram.  Ils ont expliqué que ce dernier avait poussé Bhugwantee Heramun et sa tête a heurté un carrousel dans le jardin d’enfants. Il l’a ensuite tabassée avec un morceau de bois. Les effets personnels de la septuagénaire avaient, du reste, été retrouvés en sa possession. 

L’enquête menée par la CID de Piton sous la supervision du surintendant de police Dawoonarain, Divisional Commander Northern, et du surintendant de oolice Cally se poursuit. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires