Saisie de drogue à Mada: un Mauricien accepte la responsabilité des charges

Avec le soutien de
80,2 kg de cannabis, 35,5 kg de haschisch et 25,5 kg d’héroïne étaient dissimulés dans des sacs en raphia.

80,2 kg de cannabis, 35,5 kg de haschisch et 25,5 kg d’héroïne étaient dissimulés dans des sacs en raphia.

L’enquête progresse après la saisie record de drogue d’une valeur de Rs 519 millions à Madagascar. Madochee Jeremy Leratz, l’un des trois Mauriciens en détention dans la Grande île a parlé. Lors de son interrogatoire par la police malgache, il a accepté de prendre la responsabilité des charges. Les trois suspects font face à la justice ce mardi 12 juin, à Anosy, pour leur inculpation provisoire.

Deux officiers de la Mauritius Revenue Authority (MRA) qui y ont fait le déplacement ont assisté à l’audition. Ils comptent rester à Madagascar encore quelques jours afin de participer à l’enquête sur cette saisie de drogue soupçonnée d’appartenir à Curly Chowrimootoo, qui purge déjà une peine d’emprisonnement pour trafic de drogue. Une source proche de l’enquête laisse entendre qu’un autre trafiquant aurait aussi investi dans ce trafic, qui devait lui rapporter sept fois plus.

Il était entendu qu’une demande d’extradition serait faite pour que les trois hommes soient rapatriés à Maurice, mais il s’avère que malgré l’accord de partenariat entre les deux pays, Madochee Jeremy Leratz, Jules Roddy Avoula et Marc David Plaîche seront jugés à Madagascar. S’ils sont reconnus coupables, ils devront y purger leur peine d’emprisonnement.

Madochee Jeremy Leratz, un habitant de Baie-du-Tombeau de 44 ans, Jules Roddy Avoula, un résidant de Plaine-Verte âgé de 38 ans, et Marc David Plaîche, âgé de 22 ans et originaire de Roche-Bois, avaient mis le cap sur Madagascar le mois dernier. Ils devaient regagner Maurice samedi.

Une partie à la Réunion

Toutefois, des officiers de la MRA, de concert avec ceux de la douane malgache, ont déjoué leur plan, jeudi. Quittant Antananarivo, les trois Mauriciens étaient dans un taxi en route pour Nosy Be. C’est là que les 141,2 kg de drogue, soit 80,2 kg de cannabis, 35,5 kg de haschisch et 25,5 kg d’héroïne, allaient être embarqués. La marchandise était cachée dans des sacs en raphia. Une partie était destinée à l’île de la Réunion, laisse entendre une source de la MRA.

Les trois Mauriciens étaient dans le viseur de la MRA depuis plus d’un an. Leurs transactions bancaires, leurs fréquentations et leurs déplacements étaient surveillés de près. Madochee Jeremy Leratz n’est pas un inconnu des services de police.

Ce skipper avait fait l’objet d’une enquête en 2016, quand l’embarcation dans laquelle il se trouvait avait dérivé dans les eaux de Madagascar. Il faisait partie d’une équipe de neuf personnes qui devaient se rendre à l’île Plate. Il avait expliqué que le moteur du bateau avait eu un problème. Son histoire invraisemblable avait interpellé les membres de la MRA, qui le soupçonnaient de faire partie d’un réseau de trafiquants de drogue.

Le quadragénaire a fait le déplacement en trois reprises vers la Grande île. Cela a renforcé les doutes des autorités douanières. Il avait aussi tenté de quitter Maurice en février, mais il avait changé de plan.

Quant à Marc David Plaîche, il était dans le collimateur de l’Anti-Drug and Smuggling Unit depuis quelque temps. Alors qu’il est au chômage, son mode de vie et sa passion pour les motos ont mis la puce à l’oreille des officiers de cette brigade.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires