Rashid Imrith: «Si gouvernma pa bess pri lésens, nou pou blok trafik»

Avec le soutien de
La Plateforme pour baisse prix essence/diesel a organisé une marche ce lundi 11 juin dans la capitale. [© Rishi Etwaroo]

La Plateforme pour baisse prix essence/diesel a organisé une marche ce lundi 11 juin dans la capitale. [© Rishi Etwaroo]

Le gouvernement doit annoncer une baisse des prix des carburants ce jeudi 14 juin lors du Budget. C’est la demande de la Plateforme pour baisse prix l'essence/diesel. Celle-ci a organisé une marche de protestation dans les rues de la capitale ce lundi 11 juin. 

Munis de banderoles et de pancartes avec des slogans tels que «Developman pa servi pou ékraz lépep» ou encore «Taxe gros capitale», les protestataires ont marché du centre social Marie Reine de la Paix jusqu’au jardin de la Compagnie. Ils ont eu la permission d’entrer dans le jardin à travers un SMS envoyé du bureau du Premier ministre durant la marche. 

La Plateforme pour baisse prix essence/diesel a organisé une marche ce lundi 11 juin dans la capitale. [© Rishi Etwaroo]

«Gouvernma fodré pa pren sitwayen pou granted. Nou pou blok trafik. Jeudi, le gouvernement devra annoncer la baisse du prix de l’essence», a fait ressortir le syndicaliste Rashid Imrith. Selon lui, il est inadmissible qu’un litre d’essence coûte à la base entre Rs 19.50 et Rs 20 alors qu’il est vendu sur les stations d’essence à Rs 52.

 
 

Jayen Chellum, l’un des orateurs, demande au gouvernement de revoir la structure de prix afin de réduire le prix des carburants. «Ena 52% tax lor sak lit. Nous voulons que le gouvernement annule sa dernière augmentation. Notre pouvoir d’achat est affecté. Notre combat ne s’arrête pas là. Nous continuerons. Nous irons vers un go-slow.»

La Plateforme pour baisse prix essence/diesel a organisé une marche ce lundi 11 juin dans la capitale. [© Rishi Etwaroo]

Quant à Radhakrishna Sadien, il indique qu’il y a une lutte qui se prépare contre les «injustices des autorités gouvernementales sur la population. L’effet boule de neige des carburants c’est la population qui en souffre, pas les politiciens. La lutte ne s’arrêtera pas là.» 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires