Accidents de la route: les motocyclistes de plus en plus vulnérables

Avec le soutien de
En 2017, 29 627 accidents dont 157 ont été mortels ont été rapportés.

En 2017, 29 627 accidents dont 157 ont été mortels ont été rapportés.

Le bilan ne cesse de s’alourdir. À samedi 9 juin, on dénombrait 86 victimes d’accidents. Selon Statistics Mauritius, en 2017, 40 % des victimes d’accidents, soit 61 sur 157, étaient des motocyclistes. Outre les risques qui existent déjà, très souvent, note-t-on, les enfants circulent sans être équipés comme il se doit. À titre d’exemple, des familles entières peuvent monter sur l’engin.

Ce qui est strictement interdit, rappellent des sources policières. Les motocyclistes doivent impérativement se munir de leurs casques et gilets, et ne pas circuler à plus de deux. «Éna boukou ki pa respekté nanyé. Zot zigzagé, bril feu rouge. Nous leur demandons d’être plus vigilants», lance un policier.

Tous ceux qui transportent des enfants à moto alors qu’ils sont déjà à deux sont passibles d’une amende n’excédant pas Rs 2 500.

Par ailleurs, rien que cette semaine, sept personnes ont trouvé la mort sur nos routes. Des victimes parties trop tôt, laissant des projets en suspens et des proches anéantis.

Zubair Ibne Meeajan

Le jeune homme de 21 ans a été victime d’un délit de fuite dans la journée de lundi, à Bell-Village. Cet habitant de Rose-Belle s’était rendu à Port-Louis avec deux amis pour acheter du matériel pour sa pâtisserie, dont l’ouverture était prévue après la fête Eid. Zubair Ibne Meeajan n’avait pas seulement des projets professionnels. Il se préparait également à épouser l’élue de son coeur l’année prochaine. Les funérailles du jeune homme ont eu lieu dans la soirée de lundi. Quant au conducteur, il a été retrouvé par la police à Petite-Rivière et a été testé positif à l’alcotest.

Musajid Peerbaccus et Muhammad Umayr Goolfee

Ce lundi-là, ils s’apprêtaient à rompre le jeûne en compagnie de leurs amis. Musajid Peerbaccus, âgé de 19 ans, et Muhammad Umayr Goolfee, 20 ans, sont, donc, sortis acheter des gâteaux. Toutefois, en route, un autobus a percuté la moto sur laquelle ils étaient, à Ste-Croix. Les deux garçons sont morts sur le coup. Ils étaient tous deux à l’université de Maurice et travaillaient dur pour décrocher le travail de leur rêve. Une semaine après l’accident, leurs proches peinent à croire qu’ils n’entendront plus le rire communicatif des deux jeunes.

Sawan Mulloo

Malgré la conviction de ses proches qu’il allait s’en sortir, Sawan Mulloo n’a pas survécu à ses blessures. Le chauffeur de 57 ans avait été percuté par une moto à Deux-Bras, samedi dernier. Admis à l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle, il est décédé mardi matin. À l’annonce du décès du quinquagénaire, c’était le choc pour la famille et les proches. L’appel de la police a anéanti leurs espoirs. Sawan était un bon vivant qui ne manquait pas une occasion pour montrer à sa famille combien il les aimait.

Michel Étienne Marie

Il a passé sept jours à l’hôpital SSRN, à Pamplemousses. Après avoir été percuté par une motocyclette le vendredi 1er juin, sur la route principale du Hochet, à Terre-Rouge. Michel Étienne Marie, 83 ans, est décédé sur son lit d’hôpital jeudi. Il n’a pas survécu à ses blessures.

Satiendra Tattayah

Il était la quatrième victime de la route de ce lundi noir. Satiendra Tattayah, âgé de 67 ans, a été mortellement fauché à St-Pierre, vers 20 heures. Selon les informations recueillies, le sexagénaire marchait le long de la route lorsqu’il a été percuté. Le conducteur, avait, quant à lui, pris la fuite. La police l’a retrouvé quelques heures plus tard.

Jhanvi Chummun

Le petit ange de la famille Chummun, à Pailles, s’en est allé. Jhanvi, sept ans, a été tuée sur le coup dans un accident mercredi, à Old Moka Road, Bell-Village. Et cela, sous les yeux de sa mère, Trishna Chummun. La jeune femme, âgée d’une trentaine d’années, était en route pour son domicile, à Pailles, en compagnie de sa fille, qu’elle avait récupérée à la sortie de classe. Arrivé à la hauteur de l’arrêt d’autobus de Vénus, là où Zubair Meeajan est décédé deux jours plus tôt, le scooter que pilotait la trentenaire a heurté le trottoir en rénovation. Si elle est tombée sur la route, la fillette a, elle, atterri sur l’asphalte. Elle n’a pu être épargnée par le camion qui roulait à côté. La petite Jhanvi est morte sur le coup. Ses funérailles ont eu lieu jeudi.

En chiffres

Statistics Mauritius, dans son rapport sur les accidents de la route publié le 30 mars, dénombre 29 627 accidents en 2017, dont 157 ont été mortels. Et 29 277 accidents en 2016, parmi lesquels 144 ont été fatals.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires