Logement Plus de 3 000 maisons contiennent de l’amiante

Avec le soutien de
Maison construite avec de l’amiante à Cité EDC, Bois-Chéri.

  Maison construite avec de l’amiante à Cité EDC, Bois-Chéri.  

Le chiffre est inquiétant. Un relevé officiel a permis de constater que 3 113 maisons de l’ex-CHA et EDC, d’anciens logements sociaux, contiennent de l’amiante. Le ministère de l’Environnement a recensé ces maisons dans différentes régions du pays. Dans un document déposé à la bibliothèque de l’Assemblée nationale, mercredi 6 juin, il ressort que c’est dans la région de Grand-Port qu’il y a le plus de maisons contaminées. Soit 602. D’ailleurs, aujourd’hui, une réunion se tient à Cité La-Chaux, Mahébourg, entre des habitants, le parti Lalit et des conseillers, par rapport à ce problème.

Selon l’exercice effectué par le gouvernement, 2 106 propriétaires ont effectué des travaux d’agrandissement à leur maison et ils vivent donc dans des pièces contenant de l’amiante. Autre constat, 278 maisons sont dans leur état initial alors que 60 d’entre elles sont dans une situation déplorable. En revanche, 665 propriétaires ont été déplacés de leur habitation.
Du côté du ministère de l’Environnement, l’on affirme qu’un comité technique a fait plusieurs recommandations. «Des mesures ont été prises pour reloger 29 occupants. Les maisons qui sont inoccupées seront démolies», déclare-t-on.

Ce comité technique a aussi pris la décision de détruire des maisons EDC qui contiennent de l’amiante. Cependant, dans certains cas, la situation est plus complexe car ce sont des propriétaires privés qui ont effectué des travaux d’agrandissement. Le gouvernement devra avoir leur accord avant la démolition.

Rajini Lallah, responsable du comité Lalit qui suit les habitants des cités EDC, affirme que dans le cas où les maisons ont subi de travaux d’agrandissement, ce sont des héritiers qui ont construit à l’étage. «Sur la même propriété, il y a plusieurs familles. L’espace est tellement petit et elles n’ont pas d’autres endroits où aller», dit-elle.

Ce comité de Lalit, qui sera à Cité La-Chaux, aujourd’hui, prendra une décision avec les conseillers. «C’est le gouvernement qui devra démolir les maisons en amiante et se débarrasser des matériaux. Il doit également construire de nouvelles maisons pour les familles concernées», affirme Rajini Lallah.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires