Javed Meetoo: «La police n’a rien à me reprocher»

Avec le soutien de
Javed Meetoo a retenu les services de Me Raouf Gulbul.

Javed Meetoo a retenu les services de Me Raouf Gulbul.

«Pa koné kisanla pé rod instig kitsoz ki pa bizin.» Déclaration de l’homme religieux Javed Meetoo, interrogé par les journalistes à l’issue de son interrogatoire aux Casernes centrales, ce jeudi 7 juin. Il y a été convoqué à la suite de la manifestation anti-LGBT illégale à la Place d’Armes, samedi 2 juin.

Selon Javed Meetoo, qui a retenu les services de Me Raouf Gulbul, il ne fait l’objet d’aucune accusation. «Pena okenn répros ziska ler», explique-t-il. L’homme, qui rêve d’instaurer un État islamique à Maurice, n’a toutefois pipé mot lorsqu’il a été questionné sur les menaces d’attaques dont ont fait l’objet des centres commerciaux hier et aujourd’hui. Menaces à mettre à l’actif d’extrémistes.

Selon l’inspecteur Coothen, du Police Press Office, «d’autres interpellations sont à prévoir» dans le cadre de l’enquête.

Samedi, au moins 400 personnes s’étaient réunies à la Place d’Armes pour manifester contre la Marche des fiertés organisée par le collectif Arc-en-Ciel. Devant ce «déferlement de haine», le collectif a préféré annuler de son propre chef la marche, cantonnant son rassemblement dans l’enceinte du Caudan.

 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires