New-Grove: un projet de recyclage qui fait la différence

Avec le soutien de
Sanjay Hurry en train de charger des bouteilles sur un camion pour le recyclage.

Sanjay Hurry en train de charger des bouteilles sur un camion pour le recyclage.

C’est l’initiative des membres du New Invaders Club. Ils avaient commencé ce projet de tri de déchets domestiques et de recyclage en 2014. Quatre ans après, ce projet est considéré comme un franc succès.

Plus d’une cinquantaine de familles y participent. En effet, il leur est demandé de trier leurs déchets en trois catégories : plastique, métal et verre. «C’est un projet qui vise à conscientiser les gens sur l’importance du tri des déchets et du recyclage», dit fièrement Sanjay Hurry, l’initiateur du projet.

Concernant la cinquantaine de maisons qui y participent, notre interlocuteur annonce des chiffres des plus positifs. Sur la durée de dix semaines, un volume de 300 kilos de plastique est envoyé au recyclage. Le chiffre est de 50 kilos pour le métal. Ces deux matières sont exportées pour être recyclées.

Sanjay Hurry n’avance pas de chiffre pour ce qui est du verre qui n’est pas pesé et qui est reconverti en divers objets à la Plankton Recycling Co-operative Society de Bel-Ombre. Les revenus sont investis dans le transport des déchets et dans d’autres activités du club.

«C’est environ une demitonne de déchets que l’on n’envoie pas à Mare-Chicose toutes les dix semaines et ceux-ci seronttous recyclés au lieu de polluer l’environnement», ajoute notre interlocuteur avant de rappelerqu’une bouteille en plastique met 300 ans à se décomposer.

Sanjay Hurry encourage d’autres localités à mettre en place ce projet afin de mieux protéger l’environnement. «Ce n’est pas difficile à réaliser, il faut un espace pour stocker les déchets, le temps qu’il faut avant d’être envoyés au recyclage, que les maisons participantes trient leurs déchets et que des volontaires les ramassent à la fin de chaque mois.» Il ne reste plus alors qu’à trouver un camion pour les transporter.

L’Invaders Youth Club le fait à titre privé pour le moment, le conseil de district de Grand-Port a refusé de fournir des camions pour transporter les déchets du lieu où ils sont stockés aux sites de recyclage.

Interrogé, un préposé à l’administration du conseil de district de Grand-Port a avoué que faute de moyens il n’a pu soutenir le projet du club.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires