Visite éclair de la ministre indienne Sushma Swaraj dans le cadre du Budget 2018-19?

Avec le soutien de
 La ministre indienne des Affaires étrangères a rencontré le Premier ministre, Pravind Jugnauth.

   La ministre indienne des Affaires étrangères a rencontré le Premier ministre, Pravind Jugnauth.     

Elle a passé un peu plus de 24 heures à Maurice le week-end dernier. Outre une visite au siège du World Hindi Secretariat, à Phoenix, et au centre de conférences Swami Vivekananda, à Pailles, la ministre indienne des Affaires étrangères, Sushma Swaraj, a rencontré le Premier ministre mauricien, Pravind Jugnauth. De quoi on-ils discuté ?

Si sur le compte Twitter de la ministre, il est écrit «enhancing our bilateral relationship was the focus of the meeting», au niveau du Prime Minister’s Office, rien n’a filtré de cette réunion. Toutefois, d’après nos informations, il aurait été question des préparatifs du Budget 2018-19. Et, surtout, de la ligne de crédit de 500 millions de dollars américains (Rs 18 milliards) qui n’a pas encore été décaissée.

Plus d’un an après cette annonce et la création de la SBM Mauritius Infrastructure Development Company Ltd, les fonds ne sont toujours pas là. «Dans nos discussions, nous sommes arrivés à des conditions sans précédent», avait déclaré le Premier ministre en insistant sur les conditions exceptionnelles. C’est le gouvernement indien qui aurait dû donner cet argent à travers l’ExportImport Bank of India, qui à son tour aurait dû transférer les fonds à la SBM Mauritius Infrastructure Development Company Ltd.

Cette ligne de crédit de près de Rs 18 milliards à un taux d’intérêt fixe de 1,8 % sur une période de 20 ans devait être utilisée pour financer divers projets annoncés dans le précédent Budget. Pourquoi l’argent n’a donc pas été décaissé jusqu’ici ? À l’Hôtel du gouvernement, on ne pipe mot sur les raisons de ce retard, tout en assurant que les choses devraient bientôt s’accélérer.

Chagos 

Le dossier Chagos a aussi été abordé. Celui-ci entre dans une phase cruciale, selon le gouvernement, avec la prochaine audition devant la Cour internationale de justice fixée au 3 septembre. On ne peut cependant confirmer si la question épineuse d’Agalega a été évoquée entre le chef du gouvernement mauricien et la ministre indienne.

Pour le haut-commissariat de l’Inde à Maurice, l’objectif principal de la visite aura été les préparatifs de la World Hindi Conference qui se tiendra sur le sol mauricien du 11 au 20 août. Le gouvernement indien veut s’assurer que tout se déroule bien pour cet événement qui verra la participation de près de 3 000 délégués de 35 pays.

Pour la presse indienne, en revanche, c’est la disparition momentanée de l’avion qui transportait la chef de la diplomatie indienne des écrans radar qui a retenu l’attention. L’appareil de l’Indian Air Force Plane, baptisé Meghdoot, n’a pu entrer en communication avec la tour de contrôle de Plaisance pendant 14 minutes. La presse indienne parle d’une situation de panique pour les officiers mauriciens qui ont hâtivement donné l’alerte INCERFA pour signaler ce problème.

Cette disparition des écrans radar s’explique par le fait que l’avion survolait les eaux internationales. Les avions en vol sont suivis par des radars au sol. Mais pour des questions de juridiction liées à la souveraineté des pays quand ils survolent les océans, il est normal qu’il y ait des trous dans la couverture. C’est ce qui serait passé samedi après-midi, ajoutent les journaux indiens.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires