Violence sur des policiers: le syndicat veut des mesures

Avec le soutien de
Capture d’écran des images CCTV de l’agression contre des policiers au poste de police de Mahebourg, vendredi dernier.

Capture d’écran des images CCTV de l’agression contre des policiers au poste de police de Mahébourg, vendredi dernier. 

En l’espace de deux jours, deux cas d’agression et de violence sur des policiers ont été enregistrés. Deux cas de trop, estime la Police Officers Solidarity Union (POSU).  

Pour l’inspecteur Jaylall Boojhawon, il est temps d’amender la loi pour décourager les agressions sur des policiers. «Nous lançons un appel à l’Attorney General pour que des peines plus sévères soient infligées pour ce genre de délit», souligne l’inspecteur Jaylall Boojhawon. Ce dernier compte aborder ce thème lors de la prochaine conférence de presse de la POSU.  

En fait, lundi aux petites heures du matin un policier avait été agressé à Camp-Diable. Il s’était rendu sur les lieux après qu’une habitante de la localité avait sollicité l’aide de la police suivant une dispute avec son concubin. Sur place, ce dernier ainsi que d’autres habitants de la localité s’en sont pris à l’officier et ont volé son képi. 

Et, vendredi, un individu mécontent qui devrait passer la nuit en cellule pour non-respect des conditions de  sa remise en liberté conditionnelle a tenté d’agresser des policiers du poste de police de Mahébourg avec un ciseau. Il s’était automutilé et a menacé de transmettre le sida aux policiers. La compagne du suspect a aussi essayé de faire obstruction à  la police.  

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires