Trou-d’Eau-Douce: un père de trois enfants a besoin d’aide

Avec le soutien de
Ce père célibataire cherche une maison à louer et un emploi dans les environs de Trou-d’Eau-Douce.

Ce père célibataire cherche une maison à louer et un emploi dans les environs de Trou-d’Eau-Douce.

Vivant à Trou d’Eau-Douce, la vie de Laval Munisawmy a basculé et avec lui, celle de ses trois enfants. Il fait à présent un appel à solidarité afin de leur offrir un avenir meilleur.

IL a 43 ans. Mais avec la somme de travail qu’il doit effectuer chaque jour, Laval Munisawmy paraît plus vieux. Cela vient du fait qu’il doit élever seul ses trois enfants.

«Ce n’est pas facile de mener une telle vie. Je dois être mère et père à la fois. Je dois cumuler les petits boulots pour joindre les deux bouts, trouver des sous pour pouvoir envoyer mes enfants à l’école et faire bouillir la marmite pour quatre personnes», raconte-t-il avec désespoir.

Son calvaire a débuté il y a quelques mois. Il perd son travail et parce qu’il ne peut plus payer le loyer, le propriétaire de la maison qu’il loue le chasse. «Mes trois enfants, dont l’aîné a 15 ans, et moi avons failli nous retrouver à la rue. J’ai heureusement pu trouver une autre maison à louer. Mais le loyer est beaucoup plus élevé», explique-t-il.

Selon les dires du quadragénaire, il ne peut imaginer sa vie loin de ses enfants. «Ena tro boukou problem dan pei. Kan zot ek mwa mo pli trankil, mo koné ki pe ariv zot», souligne-t-il. D’où le fait que malgré les obstacles, il ne veuille pas céder la garde de ses enfants à leur mère, ayant obtenu leur garde exclusive.

En même temps, un bon samaritain lui a offert un boulot sur un chantier à Terre-Rouge, qu’il s’est vu contraint d’accepter malgré la distance. «Ce n’est pas évident de faire le trajet Trou-d’Eau-Douce– Terre-Rouge matin et soir pour se rendre au travail et regagner son domicile en début de soirée. D’autant plus que je fais aussi un autre petit boulot dans le village durant mon temps libre. Mo travay lor lamer osi mwa», affirme-t-il.

C’est pourquoi Laval Munisawmy fait un appel à la solidarité légendaire des Mauriciens. Il aimerait trouver une maison à louer à environ Rs 3 000 par mois. Car le montant du loyer dont il s’acquitte actuellement est beaucoup trop élevé pour lui. Par ailleurs, même s’il ne peut se plaindre du travail qu’il effectue pour le moment, il souhaite en trouver un autre qui soit plus proche de son village, afin de pouvoir être à la maison plus tôt et prendre mieux soin de ses enfants. «Momem ki bizin kwi manzé ek fer tou dan lakaz», explique-t-il.

Il estime pouvoir faire pratiquement n’importe quel travail. Pour toute aide envisagée, Laval Munisawmy est joignable sur le 5852 2756.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires