Accident à Bell-Village: «Je pensais que je pouvais me retirer en le laissant tout gérer, mais il est parti avant» dit le père

Avec le soutien de
Le jeune homme a été percuté par une voiture qui ne s’est pas arrêtée.

Le jeune homme a été percuté par une voiture qui ne s’est pas arrêtée.

Ses espoirs se sont écroulés. Hassen Meeajan, un commerçant de Rose-Belle, est anéanti après le décès subit de son fils, Zubair Ibne Meeajan, 21 ans. Le jeune homme a été victime d’un délit de fuite le lundi 4 juin à Bell-Village.

«C’était quelqu’un de responsable. Je n’avais rien à lui reprocher. Il était religieux, calme, serviable et très jovial. Je pensais que je pouvais me retirer en le laissant tout gérer, mais il est parti avant. Par la faute d’un imprudent. Il était trop jeune pour mourir. Il a beaucoup souffert avant», confie Hassen Meeajan.

Zubair Ibne Meeajan s’était rendu à Port-Louis avec deux amis, pour se procurer des matériaux pour sa pâtisserie. Il comptait ouvrir son commerce après l’Eid. Il s’apprêtait aussi à épouser l’élue de son cœur, l’année prochaine.

Le jeune pâtissier, transporté à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo, n’a pas survécu à ses blessures. Ses amis ont alerté sa famille. «Mon épouse m’a appelé pour me dire que mon fils a été victime d’un accident. Il fallait que je me rende à toute vitesse à l’hôpital. Quelques minutes après, elle m’a rappelé pour me dire que mon fils nous a quittés. Monn dir li inposib», lâche Hassen Meeajan, anéanti. Il se trouvait à Rose-Hill et faisait ses achats pour la fête Eid, quand son monde s’est écroulé.

Zubair Ibne Meeajan s’apprêtait à traverser la route à Bell-Village lorsqu’une voiture l’a percuté. D’autres proches, qui se trouvaient à Port-Louis pour des achats, se sont rendus à la morgue. Ses funérailles ont eu lieu dans la soirée.

Personne n’arrive à concéder que le jeune homme s’en est allé. «Ce week-end, il a préparé à manger pour la mosquée. C’est un garçon extraordinaire. Pour son âge, il se débrouille par lui-même», affirme un proche.

Le conducteur de la voiture, un habitant de Petite-Rivière, ne s’est pas arrêté après l’accident. La police a pu le retracer grâce à la plaque d’immatriculation. Elle a retrouvé la voiture à Petite-Rivière, recouverte d’une bâche, pour ne pas éveiller des soupçons. Le conducteur a été testé positif à l’alcotest.

Le véhicule était enregistré au nom d’un habitant de Rivière-du-Rempart. Ce dernier a informé qu’il a vendu la voiture au suspect. Lequel a été arrêté.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires