Accident à Ste-Croix: il meurt un mois avant la naissance de son bébé

Avec le soutien de
Ritchie Madelon aurait perdu le contrôle de sa Suzuki AX 100, à proximité du pont Latanier, à Ste-Croix, dimanche dernier.

  Ritchie Madelon aurait perdu le contrôle de sa Suzuki AX 100, à proximité du pont Latanier, à Ste-Croix, dimanche dernier.

La veille de ses 28 ans, il a était plongé dans le coma. Mais Ritchie Madelon ne s’est jamais réveillé. Impliqué dans un accident de moto à route des Pamplemousses, Ste-Croix, dimanche dernier, il est décédé hier matin, dimanche 3 juin. Il n’aura pas la chance de rencontrer son premier enfant, dont la naissance est prévue en juillet…

Le Dr Prem Chamane, Police Medical Officer qui a pratiqué l’autopsie du jeune homme, a attribué son décès à des blessures multiples. Les funérailles de Ritchie Madelon auront lieu ce matin. La cérémonie funèbre se déroulera en l’église de Ste-Croix à 13 heures aujourd’hui. Le corps sera, par la suite, inhumé au cimetière paroissial de Pamplemousses.

Blessure à la tête

C’est le dimanche 27 mai, aux alentours de trois heures du matin, que l’accident s’est produit. Ritchie Madelon était arrivé à proximité du pont Latanier lorsqu’il aurait perdu le contrôle de son deux-roues, une Suzuki AX 100. Le jeune homme, qui avait été retrouvé sur l’asphalte, était grièvement blessé à la tête.

Inconscient, il a été évacué en toute urgence à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo, Port-Louis, à bord d’une ambulance du Service d’aide médicale d’urgence. Il était admis à l’unité de soins intensifs de la section chirurgicale et placé sous respiration artificielle.

Le jour du drame, le jeune homme se rendait à l’hôtel Pakistan, à Port-Louis, pour y acheter du pain chaud et des gâteaux piments. Son oncle Mario Madelon, en sanglots, raconte que son neveu s’y rendait régulièrement. Il aimait bien tout préparer avant d’aller au travail. D’ailleurs, il travaillait avec son oncle et son père, Burty, dans le secteur de la plomberie.

Ritchie Madelon, qui était aussi tourneur et ajusteur, était débrouillard, confie son oncle. Son neveu, dit-il, était son bras droit sur les chantiers. Comme il a un handicap au poignet droit, c’était ce dernier qui l’aidait pour les tâches difficiles.

«Un jeune exemplaire»

Au domicile des Madelon à route Bassin, Lecornu, Ste-Croix, dès que la nouvelle de ce décès a été annoncée à la levée du jour, proches, connaissances et amis ont afflué pour présenter leurs sympathies aux parents de Ritchie, Lucinda et Burty. Ces derniers arrivent difficilement à accepter cette dure réalité.

Ritchie Madelon était issu d’une famille de trois enfants, trois fils, dont il était l’aîné. Tous ceux qui l’ont connu diront que c’était un jeune exemplaire, confie un de ses amis. Il avait toujours le sourire et était prêt à aider les autres. «S’il vous croisait  du regard, même s’il ne vous connaissait pas, il vous aurait salué d’un signe de la tête», affirme son ami.

Sa grand-mère maternelle peine à accepter le départ de son petit-fils. Il est parti trop tôt, pleure-t-elle. Mais ce qui brise le cœur de la famille, c’est le fait qu’avec sa compagne Tracy, ils allaient devenir parents le mois prochain.

Une enquête a été ouverte au niveau du poste de police d’Abercrombie, Ste-Croix, pour faire la lumière sur les circonstances de cet accident de moto. Ritchie Madelon est la 78e victime de la route.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires