Facettes cachées de…Rosemary Anodin: une vie sur le «droit» chemin

Avec le soutien de

La commissaire de l’Utility Regulatory Authority connaît les lois sur le bout de ses doigts pour avoir fait une longue carrière au Parquet. Tout comme elle est incollable sur les mots croisés/fléchés.

Mme Anodin, quelles fonctions occupiez-vous au Parquet jusqu’à votre retraite et comment appréhendez-vous votre rôle de commissaire de l’Utility Regulatory Committee ?

Après avoir été recrutée comme Law Clerk à l’âge de 22 ans, j’ai entrepris des études d’avoué et après avoir obtenu mon diplôme, j’ai été promue aux postes de State Attorney/Senior State Attorney. Vers la fin de ma carrière, j’ai occupé le poste de Chief Legal Secretary. En étant à ce poste, j’avais la responsabilité de l’administration du bureau de l’Attorney General, incluant le bureau du directeur des poursuites publiques et en même temps, j’étais appelée à donner des avis légaux comme les avocats et autres avoués du bureau, suivant les requêtes de différents ministères. Par rapport à mon nouveau rôle de commissaire à l’Utility Regulatory Authority (URA), comme je suis une légiste et que les qualifications requises pour être nommée commissaire sous l’URA Act sont un diplôme ou degree, ainsi que de l’expertise et de l’expérience dans le domaine légal, je pense que je serai surtout appelée à veiller à ce que toute décision prise par l’URA soit compatible en tous points avec les lois régissant les services essentiels qui tombent sous la responsabilité de l’URA.

Que faites-vous durant votre temps libre et durant les week-ends?

Je m’adonne à la lecture et je suis une fana des mots croisés/fléchés. Je regarde la télé et je passe des moments agréables en famille. J’aime assister à des concerts et le dernier en date était celui de Julien Clerc. De temps à autre, je vais voir une pièce de Komiko pour rire un bon coup. Étant désormais à la retraite, je souhaite voyager et voir du pays.

Parlez-nous de votre famille ?

Je suis marié à Patrick et j’ai deux fils, Patrice et Gilles, et mes belles-filles sont Judy et Darianna. J’ai une petite enfant adorable, Agnès, âgée de cinq mois.

Cuisinez-vous ?

Oui et beaucoup de légumes, issus de l’agriculture biologique de préférence. Ce que je réussis le mieux est le gratin d’épinards accompagné d’un poulet rôti avec comme dessert une tarte aux pommes.

Gourmande ou gourmet ?

Plutôt gourmet.

Un péché mignon ?

Le chocolat noir.

Pratiquez-vous du sport ? Lesquels ?

Dans le passé, j’ai pratiqué l’aérobic, le yoga, les pilates et la natation. Maintenant, je fais des exercices de keep fit pendant 15 à 20 minutes le matin et un peu de natation quand je peux.

Quels livres lisez-vous actuellement et de quoi traitent-ils ?

Je viens de terminer Moi Malala de Malala Yousafzai. C’est l’histoire de cette jeune fille qui a reçu le prix Sakharov pour les droits de l’Homme, décerné par le Parlement européen, ainsi que le prix Nobel de la Paix en 2014. C’est une battante qui avait refusé l’ignorance à laquelle la condamnait le fanatisme dans son pays d’origine et elle était résolue de se battre pour aller à l’école et être instruite. Elle continue de lutter pour que les filles du monde entier soient instruites et elle est devenue un symbole de lutte contre l’extrémisme religieux. C’est un exemple à suivre. J’ai commencé à lire Danse sur les vagues écrit et illustré par Joyce Ng Cheong Tin Leung. C’est une collection de nouvelles semi-autobiographiques. Ce livre évoque le cheminement d’une partie de la communauté chinoise à Maurice et est très instructif.

Qu’écoutez-vous à la radio ?

Surtout de la musique et des émissions comme Dimanche Culture.

Et la télévision ?

Je regarde les jeux tels que Questions pour un Champion, SLAM et des films, notamment des comédies et des documentaires, surtout d’histoire et présentés par Stéphane Berne.

Quel type de musique écoutez-vous ?

J’aime la bonne chanson française – Brel, Bécaud, Aznavour, Julien Clerc, Alain Souchon, Laurent Voulzy et au niveau anglophone, c’est les Beatles, Sting, Joe Cocker, Bob Marley, Norah Jones, Phil Collins, Tracy Chapman.

Pour vous, c’est quoi le bonheur ?

Passer des moments agréables en famille.

Qu’auriez-vous souhaité réaliser avant de quitter ce monde ?

J’aurais voulu contribuer à éradiquer la violence à Maurice pour qu’il n’y ait plus de crimes, de viols et que plus jamais des femmes et des enfants ne soient battus. J’aurais aussi voulu contribuer à ce que tous les enfants soient scolarisés pour qu’à l’avenir, il n’y ait plus d’adultes analphabètes.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires