Ils aident une mère à accoucher: les policiers Adhin et Pydujadu racontent

Avec le soutien de
Pooja Adhin et Chiranjeev Pydugadu comptent environ quatre ans au sein de la police.

Pooja Adhin et Chiranjeev Pydugadu comptent environ quatre ans au sein de la police.

Venir en aide aux personnes en détresse fait partie de leur quotidien. Toutefois, Pooja Adhin, 25 ans, et Chiranjeev Pydugadu, 23 ans, qui travaillent au poste de police de Roche-Bois, n’auraient jamais un jour imaginé aider une mère à donner naissance. Et encore moins à des jumeaux.

Depuis l’accouchement, lundi 28 mai, leur routine a été chamboulée. D’ailleurs, les deux policiers ont reçu les félicitations du Premier ministre, jeudi 31 mai, pour leur acte qualifié d’héroïque.

Les deux policiers étaient de garde dans la soirée de dimanche à lundi. Vers 3 h 30, Samantha Gabriel, une habitante de Roche-Bois, a débarqué au poste de police. Elle a expliqué aux policiers qu’elle avait des contractions très rapprochées et qu’elle avait besoin d’une ambulance.

Pooja Adhin, une habitante de Terre-Rouge qui compte quatre ans de service dans la police, est toujours très émue en repensant à cette soirée. «La dame n’a pas eu le temps de s’asseoir. Li finn akousé débout mem. Nou finn koumans tann bébé pé ploré», raconte-t-elle.

 
 

D’ajouter qu’elle s’est précipitée pour aller chercher des vêtements pour envelopper le bébé. «Lerla madam-la finn dir mwa ki li pé atan zimo.» À peine quatre minutes plus tard, au dire des policiers, le second bébé est arrivé. «La poche d’eau ne s’est pas brisée, c’est le père qui a dû le faire. Mon collègue est parti chercher d’autres vêtements pour l’autre bébé», relate Pooja Adhin.

Un cadeau magnifique

Son collègue et elle avaient peur que l’enfant ne s’étouffe. «On l’a vu prendre une grande inspiration après que son père a brisé la poche d’eau. On était soulagé», explique-t-elle. Entre-temps, une ambulance du SAMU est arrivée et s’est chargée de couper le cordon ombilical.

Pour Chiranjeev Pydugadu, qui compte, lui, trois ans de service au sein de la police, c’est une immense joie d’avoir pu assister à cet accouchement. «Cela coïncide avec la Fête des mères. C’est juste un cadeau magnifique. Je suis fier de pourvoir honorer mes collègues au poste de police de Roche-Bois et la police, en général», explique le jeune homme.

Même si les policiers ne sont pas formés à l’accouchement, ils sont préparés à gérer toutes sortes de situation qui pourraient surgir dans leur carrière. «Et cela nous a servi. Nous avons très bien géré. Nous étions paniqués, certes, mais tout s’est très bien terminé. On est très heureux d’apprendre que les bébés sont en bonne santé», se réjouit le policier.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires