Recherché pour avoir «arnaqué» deux femmes sur Facebook

Avec le soutien de
Les protagonistes se sont connus sur Facebook.

    Les protagonistes se sont connus sur Facebook.            

Il s’est présenté à elle comme une personne vivant à l’étranger sur Facebook. De cette façon, l’individu a fait croire à la femme qu’il l’aimait et qu’il voulait sortir avec elle. Mais la police a découvert le manège du suspect suivant la plainte déposée par cette habitante de Chemin-Grenier. Et mercredi, les limiers ont interpellé une femme, habitant Roche-Bois. Or, celle-ci serait aussi une victime de l’arnaque.

La plaignante, Chantale*, a signalé l’arnaque le 9 avril. La trentenaire a expliqué qu’elle a fait la connaissance de l’individu enquestion sur Facebook. Au fil des messages, leur amitié se serait transformée en amour. Ils auraient ensuite commencé à communiquer sur Whatsapp.

L’individu aurait fait croire à Chantale qu’il avait fait livrer un colis pour elle. Un agent de l’aéroport aurait même appelé la jeune femme pour lui confirmer qu’il y avait un paquet à son nom, mais qu’il fallait payer les frais de douane pour le récupérer. Soit Rs 17 000.

Toujours plus d’argent

Chantale a relaté aux enquêteurs qu’elle a dit à son «petit ami» qu’elle n’avait pas les moyens de payer une telle somme. Ce dernier lui aurait indiqué de verser les Rs 17 000 quand même et qu’elle allait récupérer son argent grâce aux bijoux de valeur et l’argent que le colis contenait.

Chantale aurait effectué le virement bancaire. Mais elle aurait reçu un autre appel lui disant qu’il lui faudra débourser plus. La raison : le colis contenait des bijoux en diamant, lui aurait-on dit.

L’habitante de Chemin-Grenier aurait alors effectué un autre virement bancaire de Rs 45 000. Mais elle devait être informée qu’il y avait des frais additionnels à payer. Réalisant qu’elle s’était fait berner, Chantale a alerté la police de Chemin-Grenier.

Ce qui a mis les limiers de la Criminal Investigation Division de Chemin-Grenier, menés par le sergent Korrimboccus, sous la supervision de l’assistant commissaire de police Ramsurrun, sur la piste de la seconde victime, mercredi. Soit une habitante de Roche-Bois, âgée de 24 ans.

«Petit ami»

Les paiements qu’a effectués Chantale ont été en effet crédités sur le compte bancaire de l’habitante de Roche-Bois. Or, celle-ci a indiqué que c’était son «petit ami», qu’elle a rencontré sur Facebook, qui y verse de l’argent.

L’individu lui aurait aussi dit qu’il n’était pas mauricien et qu’elle devait garder cet argent pour ses dépenses quand il viendrait à Maurice. Le «petit ami» lui aurait fait savoir que son compte bancaire à lui était bloqué et qu’il se trouvait à Dubai.

Le suspect lui aurait demandé de lui envoyer sa carte bancaire. La jeune femme s’y étant pliée, il se serait servi de l’argent qu’il avait versé ainsi que celui de la victime. Néanmoins, il aurait promis de la rembourser en temps et lieu. Depuis, elle n’aurait plus de nouvelle de lui. L’enquête se poursuit.

*Prénom modifié

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires