Smart city de Beau-Plan: «Nous ne voulons pas être différents pour être différents»

Avec le soutien de
Nicolas Eynaud, Real Estate Development Executive de Novaterra du groupe Terra

Nicolas Eynaud, Real Estate Development Executive de Novaterra du groupe Terra

La première phase du campus de l’African Leadership College a déjà été livrée. Où en sont les autres étapes du projet de ville intelligente, à Beau-Plan? 

Le Hameau, zone résidentielle de 62 unités en périphérie de la smart city, a été réservée en moins de 48 heures. Signe de l’intérêt fort pour les futurs projets de développement de Beau-Plan. De plus, le Creative Park prend forme avec l’installation imminente de l’artisan joaillier Patrick Mavros. Nous avons ajouté une aile au Beau-Plan Business Park, qui affiche un taux de remplissage de 100 %.

La construction de Green Coast International Primary School a démarré en mai. Elle proposera des classes de pré-primaire et primaire dès janvier 2019. Nous améliorons continuellement les différents aspects du projet afin de proposer une expérience de vie unique aux habitants et réussir le pari de transformer Beau-Plan en une zone de forte attractivité. Cependant, la direction générale du projet reste telle que présentée initialement.

Quels sont les facteurs qui ont motivé Terra à inscrire, dans sa stratégie de développement, l’aménagement d’une ville intelligente à Beau-Plan?

La volonté de Terra est de développer son patrimoine et son capital foncier tout en contribuant au développement responsable et à la valorisation de la région du Nord. Le Smart City Scheme était, donc, l’occasion pour Terra de diversifier ses activités et se positionner favorablement pour le développement de ce nouveau concept en créant une expérience de vie unique dans un cadre urbain bien planifié.

En intégrant Beau-Plan aux villages de Bois-Rouge et de Pamplemousses, la smart city se positionne comme une véritable passerelle pour le Nord. La synergie entre les activités économiques, sociales, éducatives et résidentielles permet une valorisation du territoire à tous les niveaux. C’est une synergie qui concerne tous les acteurs, qu’ils soient des professionnels, des familles, des étudiants ou encore des personnes du troisième âge.

«Il existe un attrait naturel pour le nord de l’île, que ce soit pour les Mauriciens, les expatriés ou les touristes de passage.»

En quoi l’initiative de Terra sera-t-elle différente des autres projets de smart city qui ont été présentés jusqu’ici?

Nous ne voulons pas être différents pour être différents. Le but est de donner à Beau-Plan sa propre identité. Le premier point étant son emplacement géographique et son accessibilité. À moins de 15 minutes de Port-Louis et de Grand-Baie ou encore d’Ébène, cette zone suscite déjà un fort intérêt de la part d’entrepreneurs qui souhaitent soit étendre leurs activités soit se relocaliser.

Il existe un attrait naturel pour le nord de l’île, que ce soit pour les Mauriciens, les expatriés ou les touristes de passage. Le succès du programme de commercialisation du projet résidentiel Le Hameau témoigne de cet engouement. Beau-Plan se différencie au niveau de son concept et de l’architecture proposée ainsi que par le choix de ses principaux actionnaires.

Le campus de l’African Leadership College accueille déjà des étudiants et des chargés de cours originaires de plus de 35 pays. Le développement autour du lac sera une offre unique sur l’île.

Enfin, Beau-Plan possède déjà une offre culturelle riche, avec des points d’ancrage forts, tels que le musée de l’Aventure du Sucre qui accueille pas moins de 90 000 visiteurs à l’année, le Jardin de Pamplemousses avec ses 450 000 visiteurs par an, un Creative Park proposant des activités artistiques avec le Studio Dance School et artisanales avec l’artisan bijoutier Patrick Mavros. L’engouement chaque année pour les festivals Kaz’Out et île Courts n’est pas négligeable.

«Notre plan directeur fait la part belle aux espaces verts et aux corridors soigneusement aménagés pour favoriser le déplacement des piétons et des cyclistes.»

Quelle sera la place de l’écologie dans votre projet de développement immobilier?

L’idée du projet de Beau-Plan n’est pas de préconiser l’élimination de la végétation, mais au contraire de l’intégrer au maximum dans le développement. Notre plan directeur fait la part belle aux espaces verts et aux corridors soigneusement aménagés pour favoriser le déplacement des piétons et des cyclistes. Il existe, à Beau-Plan, une végétation luxuriante qui en fait son réel attrait. L’architecture favorisera la création de murs végétaux et l’utilisation de l’énergie photovoltaïque.

La smart city de Beau-Plan ambitionne de créer des opportunités «nature» en développant des espaces arborés et végétalisés. Ils seront mis à la disposition des habitants de la smart city mais aussi ceux de la région. Des mesures simples seront mises en œuvre pour le tri des déchets et des services de recyclage. Le concept même du Live, Work & Play se veut une mesure verte, en réduisant considérablement la migration alternante.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires