Ji Yun Knits: Maneesh Gobin rencontre les travailleurs bangladais à 14 heures

Avec le soutien de
Le syndicaliste Fayzal Ally Beegum et les ouvriers bangladais se sont réunis, ce vendredi 1er juin, devant le ministère du Travail.

Le syndicaliste Fayzal Ally Beegum et les ouvriers bangladais se sont réunis, ce vendredi 1er juin, devant le ministère du Travail.

Ils rencontreront Maneesh Gobin, ministre du Travail par intérim à 14 heures cet après-midi. «Li anvi ékout zot problem», indique le syndicaliste Fayzal Ally Beegum. Ce dernier, ainsi que les ouvriers étrangers, se sont réunis, ce vendredi 1er juin, devant les locaux du ministère du Travail.

La soixantaine de travailleurs bangladais ont fait grève hier. Dénonçant le fait que leurs collègues plus anciens perçoivent un salaire supérieur au leur, alors qu’ils font tous le même travail. Pis, une somme de Rs 2 300 représentant les frais de logement et de nourriture a été déduite de leur salaire. Sans compter qu’ils travailleraient jusqu’à tard dans la nuit…

Selon le syndicaliste Fayzal Ally Begum, ces ouvriers sont arrivés à Maurice en janvier, sur un contrat de deux ans. «Ils ont été couillonnés par l’agent recruteur. Il leur avait dit que les frais du logement et de la nourriture ne seraient pas déduits de leur salaire.»

Fayzal Ally Beegum dit espérer que la rencontre avec Maneesh Gobin débouchera sur une solution. D’autant que ces ouvriers, précise-t-il, ont été menacés. «On leur a dit qu’ils seront déportés s’ils ne reprennent pas le travail. On leur a même dit que leur contrat ne sera pas renouvelé», dénonce le syndicaliste.

C’est à la suite de la réunion, cet après-midi, que «les ouvriers bangladais de l’usine Ji Yun Knits décideront s’ils reprendront le travail demain ou lundi», poursuit le syndicaliste.

 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires