Coffres-forts de Ramgoolam: la poursuite veut pouvoir saisir l’argent

Avec le soutien de
Navin Ramgoolam en cour ce jeudi dans le sillage d’une motion de la poursuite pour amender l’acte d’accusation à son encontre.

  Navin Ramgoolam en cour ce jeudi dans le sillage d’une motion de la poursuite pour amender l’acte d’accusation à son encontre.  

C’est un amendement à l’acte d’accusation contre Navin Ramgoolam qui créera la confusion et qui n’est pas juste envers ce dernier. En cour intermédiaire ce jeudi 31 mai, la défense, composée de Me Glover SC, assisté de Sir Hamid Moollan QC, Robin Ramburn SC, Shaukat et Hisham Oozeer, Yanilla Moonshiram et Asif Moollan, s’est opposée à la motion présentée par Me Rashid Ahmine, Deputy DPP.

Aux côtés de Me Denis Mootoo, ce dernier a soutenu que le but de cet amendement est d’informer l’accusé de l’acte d’accusation. Et la poursuite veut ajouter que si l’accusé est reconnu coupable, l’argent retrouvé dans ses coffres-forts, soit Rs 220 M, sera saisi. Motion à laquelle la défense a objecté. Pour Me Rashid Ahmine, aucun préjudice ne sera causé à l'accusé.

Le procès intenté à Navin Ramgoolam porte sur les coffres-forts saisis où l'ancien Premier ministre répond de 23 accusations en vertu de la Financial Intelligence and Anti Money Laundering Act. Les magistrats Pranay Sewpal et Navina Parsooramen de la Cour intermédiaire se prononceront sur cette affaire le 20 juillet.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires