Affaire Lutchigadoo: le policier Narain identifié par Jean Clarel Antoo

Avec le soutien de
Jean Clarel Antoo a procédé à un exercice de confrontation face aux trois constables au CCID hier, mercredi 30 mai.

Jean Clarel Antoo a procédé à un exercice de confrontation face aux trois constables au CCID hier, mercredi 30 mai.

Développement dans l’affaire Lutchigadoo. Jean Clarel Antoo, l’homme au capuchon qui avait pris la place de Kusraj Lutchigadoo dans sa cellule, au centre de détention de Vacoas dans la nuit du lundi 23 avril, a procédé à un exercice de confrontation face aux trois constables Amitsing Narain, Akashsing Goomany et Jacques Henry Frederick Augustin, au Central Criminal Investigation Department (CCID), mercredi 30 mai. Le Rosehillien de 41 ans a identifié le constable Narain comme la personne qu’il avait rencontrée au centre de détention de Vacoas ce jour-là. Quant aux policiers Augustin et Goomany, Jean Clarel Antoo a affirmé ne pas les avoir rencontrés.

Si les constables Augustin, 30 ans, et Goomany, 27 ans, étaient arrivés en avance dans les locaux du CCID, Narain, 38 ans, s’est, lui, fait longuement attendre. Selon une source parmi les enquêteurs, c’est sous l’influence de l’alcool qu’il a débarqué aux Casernes centrales, hier. Les trois policiers sont attendus au CCID aujourd’hui.

C’est à bord d’un 4 x 4 blanc, conduit par Hamod Oufran, «zanfan lakaz» des Lutchigadoo, que Clarel Anthoo était arrivé au centre de détention, le 23 avril. Il aurait pris place à bord du véhicule à La Louise, Quatre-Bornes, pour accompagner Oufran Hamod. Ce dernier lui aurait confié qu’il allait rendre visite à son patron.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires